Slide background

Mawloud 2021 : le méssage du Khalife Général des Tidjanes Serigne Babacar Sy Mansour.

Le Khalife Général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, a réuni ce lundi toute la famille d’El Hadj Malick Sy chez Serigne Maodo SY Ibn El Hadj Abdoul Aziz SY Dabakh. L’objectif était de discuter sur l’opportunité ou non de l’organisation du Gamou de Tivaouane cette année dans le contexte sanitaire toujours marqué par la pandémie de Covid 19. Une rencontre qui s’est tenue, comme l’année dernière, en présence de ses conseillers médicaux conformément à l’injonction coranique invitant, en toute circonstance à consulter les détenteurs du savoir. 

Après une large concertation avec la famille de Cheikh El Hadj Malik Sy, conformément à la bonne pratique de la consultation dans les affaires publiques édictée par le Coran,  il a été décidé cette année de célébrer autrement le Mawlidu Nabi, commémorant la naissance du Prophète Muhammad (Paix et Salut sur lui). « Cette décision est dictée par la cohérence, mais également par le pragmatisme. Cohérence née d’une position de principe dictée par la charia, la sunna prophétique et la pratique de nos pieux devanciers, notamment Mawlana Cheikh El Hadj Malick Sy, en période d’épidémie », a déclaré le Khalife.

Compte tenu des séances de burd qui précèdent le Mawlid et dont la dimension populaire fait qu’il rassemble sur une période d’une dizaine de jours des millions de personnes à Tivaouane sans aucune possibilité de respecter les mesures de distanciation physique recommandées par les médecins, le Khalife considère que cela « peut être une source de recrudescence de la Covid-19 et annihiler tous les efforts faits par les autorités sanitaires pour venir à bout de cette pandémie à mille facettes… »
Tenant compte de tous ces facteurs de risque de propagation, comme l’année dernière, le Khalife Serigne Babacar Sy Mansour invite à une célébration sobre en  famille, à multiplier les actes d’adoration (‘ibâdat) tout au long des douze jours précédant la nuit du Mawlid par la lecture de panégyriques sur le Prophète dont le plus célèbre est « Alburda » de Muhammad Buçri que Cheikh AlHadj Malick Sy RTA avait choisi pour rythmer sa marche glorieuse sur les traces du Prophète-guide, Paix et Salut sur lui. Ce rituel du burd sera maintenu symboliquement dans de petits cercles et vulgarisé avec l’appui de nos médias Asfiyahi et Malikiyya TV pour faire profiter aux fidèles des bénédictions liées à sa lecture. 

Une série de webinaires et de panels virtuels ou hybrides seront proposés par le Comité scientifique de la Zawiya Tijaniyya en relation avec la commission culturelle du Coskas pour maintenir intacte la flamme de l’animation scientifique et culturelle. 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *