PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

MAGAL 2020 : «De gros changements s’annoncent ! »

Partager

C’est après avoir prié pour le repos en!paix de Serigne Saliou Mbacké Ibn Serigne Abdou Lahad, rappelé à Dieu hier, que Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre a clairement confié que l’édition 2020 du Grand magal de Touba se fera avec beaucoup de modifications. Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre prenait part au Crd préparatoire à l’événement en compagnie du gouverneur Gorgui Mbaye. 

À  la fin de cette rencontre qui a duré plus de 04 tours d’horloge et lors de laquelle la presse a été priée d’attendre les conclusions (covid19 obligeant), le chef religieux a rappelé le cachet hautement important du 18 safar chez les mourides. « C’est notre plus grand jour. Serigne Abdou Lahad disait que c’est notre fête d’indépendance. Nous devons tout à ce jour. Mis à part son parfum spirituel intense, le magal est aussi un évènement aux incidences économiques. Il peut servir à relancer l’économie du Sénégal ».

Loin de répondre aux personnes isolées qui prennent comme prétexte la pandémie pour justifier de la non-tenue de l’événement, le porte-parole du Khalife Général des Mourides recommandera aux disciples de rester à l’écoute du Patriarche. « Un disciple ne demande pas de ndigël. Il attend de l’avoir. Nous avons attendu d’être envoyé travailler en perspective du magal par le Khalife Général des Mourides.  Un Cdd a été déroulé sous la présidence de Serigne Ousmane Mbacké. Aujourd’hui, ce Crd est la continuité logique. Nous prions Dieu de nous permettre d’y aller en toute sérénité ». Toutefois, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre insistera sur la décision prise par Touba de ne pas badiner avec le port de masque. » 

CE QUI CHANGERA  

À l’intention des fidèles qui envisageront d’aller à Touba pour les besoins du 18 Safar, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre se voudra clair. Nous ne pouvons pas adopter un comportement autre que celui recommandé par les médecins. Seul Dieu sait pourquoi Il a décidé de la propagation de ce virus. En tant que musulmans, notre arme c’est la prière. Un musulman ne se suicide pas. C’est pourquoi,  nous essaierons de tout faire pour empêcher la propagation de la pandémie. Le Khalife a instruit tout le monde de se conformer aux  recommandations des médecins, disais-je, en portant le masque ou en enfilant un turban ».

Autre gros changement : la tenue par vidéo-conférence du quatrième colloque international sur le Soufisme organisé par la commission Culture et Communication dirigée par Serigne Abdou Lahad Mbacké Gaïndé Fatma. Plusieurs dizaines de chercheurs et de professeurs originaires d’une cinquantaine de pays ont l’habitude de prendre part à la rencontre. 

faut signaler que seules 5 commissions du comité d’organisation ont été invitées à participer aux débats en plus des chefs de service de l’administration.

Dakaractu




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *