PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

8 SAFAR / Le Khalife sacrifie au traditionnel appel du magal, réitère son attachement au respect des gestes barrières.

À l’image de ses prédécesseurs, Serigne Mountakha Mbacké Bassirou a sacrifié, dans la nuit d’hier, au traditionnel appel du magal généralement effectué par les Khalifes dès l’apparition de la lune. 

Le Patriarche de Darou Miname a choisi,  cette année, d’axer son discours autour de quatre points dont celui de rappeler la valeur spirituelle du 18 Safar qui est, dit-il, un moment privilégié de rendre grâce à Dieu aux côtés de Serigne Touba. 

« Nous rendons hommage à Serigne Touba. Le 18 safar est un grand jour et il l’a choisi et nous a demandé de l’épauler dans son action de grâce envers Dieu. Mais nous devons d’abord lui rendre hommage et le remercier pour tout ce qu’il a entrepris envers Dieu, de son prophète et de Ses élus. Serigne Touba doit être notre priorité. Nous lui devons reconnaissance. Ce jour est un moment privilégié et propice à l’apprentissage du Coran et de ses poèmes. Ne ménageons aucun de nos  efforts si nous voulons convenablement répondre àson appel ».

Il profitera aussi de l’occasion  pour vivement remercier ses parents, ses condisciples et le Président Macky Sall pour son engagement à être à ses côtés de manière indéfectible. « C’est l’occasion, s’emploiera-t-il de dire, pour moi de remercier mes parents qui me sont d’un soutien indéfectible. Ils sont à mes côtés. Je remercie aussi mes condisciples. Je les prends à témoin que chacun de mes souffles est utilisé pour réaffirmer mon attachement à Serigne Touba ». Il poursuit plus loin. « Quant au Président Macky Sall, je signale qu’il m’est d’un soutien fort nécessaire et il est à mon chevet quoi qu’il puisse lui en coûter. Il le fait pour Serigne Touba et c’est la raison pour laquelle je continue de le confier aujourd’hui plus que jamais à Serigne Touba. Je signale qu’il ne ménage aucun effort pour m’être utile. C’est la raison pour laquelle je ferai tout pour lui rendre la pièce de la monnaie ». 

Relativement au besoin exprimé par l’État de voir tous les Sénégalais porter des masques pour freiner la propagation du virus de la covid19, le Khalife réitérera son précédent appel sur cette question. « Nous sommes conscients que Dieu décide de tout. Et nous sommes convaincus que Serigne Touba a formulé toutes les prières qu’il fallait faire pour nous. Rien ne nous émeut dans ce qui se passe. Mais, nous avons devoir de concilier le temporel et le spirituel. Ce n’est pas utile d’avoir peur de cette maladie. Elle cessera d’exister lorsque Dieu l’aura décidé. Nous devons tout remettre à Dieu. Je demande, quand-même, à tous les disciples de suivre les mesures barrières car, le faire est un devoir. Cela ne nous coûte rien. Cette collaboration entre le spirituel et le temporel est salutaire. »

La Patriarche de Darou ne manquera pas de lancer un nouvel appel par rapport au complexe Islamique Cheikhoul Khadim dont plusieurs bâtiments sont déjà érigés.  « Ce travail de l’université est très important pour moi. Je tiens à dire que j’ai été agréablement surpris par l’engagement des Mourides, qu’ils soient parents ou condisciples. Je leur suis reconnaissant. J’en rendrai compte à Serigne Touba. J’invite tout le monde à davantage s’investir poir l’achèvement de cette université.  L’ouvrage nécessite des milliards dans la construction comme dans l’équipement. »

DAKARACTU




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *