SUNUGOX.INFO

Search
Close this search box.

Présidentielle 2024 : « le parrainage doit être supprimé parce qu’il est une sélection qui ne dit pas son nom » (Khalifa Sall)

Prenant la parole à son tour, Khalifa Sall, président du mouvement Taxawu Sénégal est revenu sur l’importance et les objectifs de la coalition. Ne revenant pas sur les huées dont il est victime de la part des militants de Pastef lors du dernier rassemblement, il dit : « Notre lutte est purement démocratique. Depuis 2019, on a coutume de choisir les candidats à la présidentielle. Notre combat, c’est l’instauration de la démocratie. C’est ça notre lutte. Nous devons nous concentrer sur l’essentiel qui est le combat pour permettre à tout le monde de se présenter en 2024 sauf le président Macky Sall »

En plus, il rejette la loi sur le parrainage. A l’en croire, le parrainage doit être supprimé parce qu’il est une sélection qui ne dit pas son nom. Son mode de fonctionnement et modalités, personne n’est d’avis. C’est un désaccord total.

« Nous sommes mus par l’opportunité et la pertinence du combat. Soutenir Ousmane Sonko est notre principal combat. Les gens le font entièrement, pleinement et sincèrement. Que nul n’en doute et que nul n’en ignore. Nous nous battons contre la liquidation des candidats et refusons qu’Ousmane Sonko soit la 3ème victime. Nous nous battons pour les générations à venir »

Cependant il regrette que le combat de 2011 contre la 3ème candidature du Président Abdoulaye Wade soit revenu en 2023 et porté par l’actuel Président. « On n’avait pas pensé qu’après 2011, on ne pensait pas vivre à nouveau la problématique de la troisième candidature. Nous hommes politiques devons être conscients et surtout respecter nos paroles. Il faut que nous politiques comprenions que nous sommes les premiers à nous décrédibiliser. Le respect de la parole donnée est important. Nous hommes politiques devons retenir comme leçon, la situation de 2011 et ce que nous vivons » fait savoir l’ancien maire de la ville de Dakar.

Partager