PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Hypothèse fatale pour une nation lanterne. Par Sangue DIONGUE

Hypothèse fatale pour une nation lanterne. Par Sangue DIONGUE

La recomposition politique démontre que les leaders de la gauche se sont fossilisés sous la pression ploutocratique et cleptocratique du minéral libéral.
De fait, qu’ils endossent une responsabilité historique devant Dieu et devant les hommes. Or, tous ont atteint un âge canonique. Ils ont longtemps piraté l’energie d’une jeunesse pour se valoriser et se positionner.Ainsi, ont-ils choisi consommer de leur vivant, leur héritage en décrétant sous omerta la mort idéologique.Ce vide d’orientation idéolique a créé un référent sans précedent d’affiliation et de désaffiliation autour de la colère ou la fusion émotionnelle.
Le nouveau mandat politique et pédagogique, pour ce qui nous reste de patriotisme et d’optimisme prudent, c’est de réorienter la jeunesse de notre nation hors du sentier fatal encombré d’ethnicisation, de confrérisation et de clanisme régionaliste. Comme beaucoup de citoyens inquiets et déçus, j’ai longtemps gardé le silence et la distance, mais l’heure est grave, devant les exigences de l’émergence mentale, la seule qui vaille comme socle d’indicateurs de bonheur, dans le panafricanisme déchiré et assombri.
Que vive longtemps cette vieille garde que je ne veux pas nommer et qui pleure aux honneurs. Nous attendons leurs mémoires ou leurs discours sur l’ethique politique.
Salutations patriotes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *