PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

HONNEUR AUX PERSONNELS DE SANTE DE MON PAYS ! (Serigne F. Seck)

Le Sénégal vient de franchir un pas décisif certes, mais insuffisant dans sa
quête d’une meilleure maîtrise de la pandémie.
Ce résultat dans cette première manche de la lutte, a mis en exergue
l’important rôle d’avant-gardiste, joué par nos personnels de santé en vue
d’atteindre cet objectif qui semblait, à priori, hors de portée si l’on en juge
de par les énormes efforts consentis par des puissances beaucoup plus
outillées que les nôtres. Au regard de ce bilan d’étape, les actes posés par nos personnels de santé ont naturellement leur pesant d’or.
Toutefois, avec le rebond de cette maladie, qui apparaît de nos jours sous
les lentilles d’un virus à variant nouveau, on peut, valablement s’interroger, sans aucune exagération sur la posture de réadaptation de nos
personnels de santé. Il est maintenant établi que le Sénégal a fait plus que garder son image dans le concert des nations eu égard à son niveau d’implication dans cette lutte qui a fini de mettre tout le monde d’accord sur les stratégies de gestion et de riposte de ce pays.
En effet, sa place, au peloton de tête des pays qui ont le mieux réussi à
faire face à cette maladie, traduit sans équivoque, les choix judicieux et
opportuns en termes de conduites mises en place par nos autorités
sanitaires.

C’est tout à l’honneur de ce personnel dévoué et engagé pour cette cause
que le Sénégal réussit à se faire distinguer très positivement.
En fait, ces agents de la santé, tous niveaux de responsabilité confondus,
ont fait montre d’un professionnalisme et d’une générosité dans l’action
bravant au risque de leur vie, les situations les plus périlleuses.
L’appréciation du très emblématique praticien français, en l’occurrence le
Docteur Didier Raoult, constitue à cet égard un jugement d’expert qui
honore amplement notre pays, à travers ces agents. En réalité, ces personnels, à l’image de leurs collègues enseignants, n’ont ménagé aucun effort dans l’accomplissement de la mission qui leur est dévolue. Au moment où tous les réflexes sont mis en branle pour endiguer cette
maladie, il revient à la nation toute entière, d’adouber ce personnel en vue
de sortir le pays de cette épreuve à laquelle il reste confronté.
Pari qui reste à notre portée au regard de l’expérience acquise lors de cette
première phase mais aussi de l’expertise médicale dont ce pays regorge à
l’heure actuelle. A ce stade de mon développement, il me plaît de rappeler que nos populations doivent aussi jouer leur partition en observant
scrupuleusement les mesures et gestes édictés. De leur soumission volontaire à ces règles de vie collective dépendra, assurément, l’issue heureuse de la lutte. C’est la raison pour laquelle, cette invite leur est faite dans le plus grand espoir de les voir intégrer ce qu’on peut appeler aujourd’hui un « reflexe comportemental » d’une extrême signification.
A travers leurs prestations lors de cette première phase de cette Covid, nos
personnels de santé ont, indubitablement confirmé leur talent.
Puisant leurs ressources dans le génie de ce peuple et s’inspirant de leur
expertise, ils ont réussi une prouesse qui force le respect et l’admiration.
Du fait de la conjugaison de leurs actions, notre pays a placé la barre très
haut dans le cercle restreint des pays dont l’ingénierie médicale compte.
Gloire à nos vaillants personnels de santé !


Serigne Falilou Seck




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *