SUNUGOX.INFO

Search
Close this search box.

Kolda/Bassin de l’Anambé : Forum de diagnostic et de réorientation des difficultés pour booster la production.

Pour mieux améliorer la production, les acteurs du bassin de l’Anambé ont tenu un forum de diagnostic des difficultés afin de les transformer en énergies positives. Ainsi, au cours de ce forum tenu ce samedi 18 juillet, les producteurs ont soulevé la problématique de l’accès au crédit campagne, celle de la divagation des bêtes sauvages et la participation à la lutte contre la covid-19 entre autres. Toutefois, la question qui est revenue sur toutes les lèvres demeure l’accès au crédit mais également comment gérer la période post-covid. 

Mamadou Diang Diallo, coordonnateur du Copil et grand producteur de la vallée, a  déploré la situation des crédits en ces termes : «pour avoir du crédit, nous avons constaté des lourdeurs administratives dans le montage et l’octroi du crédit. Nous ne voulons pas que les banques nous fassent attendre. Par exemple j’ai donné un apport de 50 mille pour un ami et on lui a remis 100 mille f cfa. Et ceci n’est pas normal car ces procédures lentes retardent les producteurs. Mais pour éviter ce blocage, nous devons revoir notre organisation en accentuant la production du riz afin d’être autonome.»

À cette occasion, la Banque agricole représentée par un de ses agents, a apporté toutes les clarifications liées au retard du crédit de la campagne hivernale et de contre-saison. Le problème selon lui, serait lié « au retard de paiement des producteurs et des impayés dus à la banque.».

M Daff, directeur technique de la Sodagri, de souligner : « chacun de ces points débattus ici avec les producteurs feront l’objet de rencontre afin d’être améliorés. Mais également nous devons  saluer les perspectives à venir. Nous devons cependant aller avec l’existant mais nous devons aller vers 10.000 voire 15.000 hectares par l’extension. Pour le retard des crédits, la banque doit être dans une perspective de proposer un crédit adapté ».

Pour lui, l’innovation de taille de cette année est la digitalisation des parcelles de riz pour une prise de décision rapide dans le processus d’amélioration des rendements.

Partager