PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Médina Yoro Foula : les élus locaux à l’école du PADAER II.

Les maires du département de Médina Yoro Foula sont sensibilisés sur les opportunités offertes par le PADAERII ce jeudi 19 novembre. Cette rencontre de partages et d’information a permis aux maires et partenaires de connaitre le PADAER II. Ainsi, deux présentations ont été faites par une experte du PADAER II qui a expliqué les modalités pour bénéficier des opportunités du projet. Il faut rappeler que le département de Médina Yoro Foula a d’énormes potentialités en agriculture, élevage et maraichage. En ce sens, le PADAER II compte accompagner les organisations paysannes par la formalisation pour booster le développement local. A ce titre, l’entrepreneuriat et le micro-entrepreneuriat des jeunes et des femmes demeure une composante fondamentale du projet. Ainsi, avec l’accompagnement de ces derniers, le projet entend lutter contre l’émigration clandestine et le chômage. Mais, le projet compte toucher le maximum les couches vulnérables pour réduire la pauvreté. 

Pour Boubacar Diallo maire de la commune de Kéréwane « il est important pour nous de réhabiliter ou construire des pistes de productions. Mais surtout vue la superficie du département, nous voulons avoir des bergeries de vaccination et des magasins céréaliers pour les bêtes. Avec la fiche, nous allons identifier nos besoins par priorité afin que les bénéficiaires se sentent concernés. Et pour cela, nous allons nous approcher des partenaires comme Bamtaaré et ANCAR.» 

Au cours des débats, des recommandations ont été faites comme le reboisement des arbres fruitiers, la valorisation du produit laitier via la construction de routes. Mais, l’essentiel des préoccupations des intervenants demeure la construction d’infrastructures (pistes, routes) de production. Mais également, une invite a été faite aux jeunes à s’approprier des opportunités offertes par le PADAER II. 

A ce titre rassure le chef d’antenne de Kolda du PADAER II, Abdoul Latif Diallo « nous avons que 80 km de pistes pour la zone d’intervention. Et si on voit arithmétiquement, on peut dire de facto que kolda pourrait obtenir 20 km de pistes. Il y a des difficultés dans le partage de l’information due à la pandémie du coronavirus interdisant les rassemblements. Les collectivités territoriales n’ont qu’à se rapprocher des services techniques mis à leur disposition pour l’identification de leurs besoins à travers les fiches. Par exemple le choix des relais pour le suivi-rapproché, il y aura des comités de sélection. Et pour cela, nous aurons une discrimination positive pour le département de Médina Yoro Foula comme l’a rappelé le gouverneur de région récemment.» 

Dans son programme, le PADAER II compte toucher 44 500 ménages soit 445 mille individus en créant 37 mille exploitations agricoles familiales. Mais également, le projet s’active aussi dans le maraichage, l’élevage. Toutes ces activités entrent dans le cadre de la lutte contre la pauvreté en zone rurale pour booster l’émergence. 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *