PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

kolda /Lutte contre les migrations irrégulières et le chômage des jeunes :Saré Yoro Bouka réceptionne une ferme moderne «naatangué»

Partager

Saré Yoro Bouka, village du département de Médina Yoro Foula (Kolda) réceptionne sa ferme moderne « naatangué » dans le cadre de la lutte contre les migrations irrégulières et le chômage des jeunes dans le monde rural. Il faut rappeler que ce département regorge de potentialités agricoles et pastorales. Et c’est pourquoi, le choix de l’implantation de cette ferme par le PACERSEN (programme d’appui à la réduction de la migration à travers la création d’emplois ruraux au Sénégal) n’est pas fortuit dans ce département. Touchée aussi par les migrations irrégulières et le chômage des jeunes, cette ferme pourrait réduire considérablement ce phénomène dans cette zone et stimuler l’entrepreneuriat. 

Aliou Guèye, codirecteur national projet d’appui à la réduction de la migration à travers la création d’emploi ruraux, estime que ce projet financé par l’Union européenne destiné à appuyer les migrants et potentiels migrants de la zone du sahel. La terre est une solution à ce problème via l’agriculture et l’élevage.

À l’en croire, « aujourd’hui nous sommes là pour réceptionner la ferme de Saré Yoro Bouka avec des vaches, des génisses en gestation de 7 mois qui vont mettre bas dans deux mois. La ferme de 10 hectares  comprend un réseau d’irrigation goutte à goutte pour faire du maraîchage et une étable (capacité d’accueil de 20 vaches) pour lutter contre les migrations irrégulières. Cette ferme va ainsi permettre aux jeunes au nombre de 30, parmi lesquels des migrants de retour, de travailler toute l’année grâce à l’implantation du réseau hydrique autonome. 

Avec ce système, les vaches auront de l’herbe de qualité toute l’année avec la culture de fourrage. C’est pourquoi, il nous fallait implanter cette ferme dans une zone où l’ampleur de la migration irrégulière est accrue.  Avec cette ferme moderne d’une valeur de plus de deux cent millions avec toutes les commodités, les jeunes pourront se retrouver avec de la liquidité annuellement en restant chez eux. » 

Alioune Badara Mbengue, préfet de Médina Yoro Foula, s’est réjoui de l’implantation de cette ferme qui va créer de l’emploi dans le monde rural.  « Les fermes « naatangué » intégrées collent parfaitement avec les orientations de l’autorité. L’implantation de cette ferme pourrait améliorer les races de vaches dans la zone. Mais, le défi sera l’entretien des animaux et de la ferme pour la pérennisation du projet.  La connexion entre les différentes activités menées sur le site permettra d’avoir aussi bien de la matière première que de la transformation. Il faut qu’il y’ait un impact très positif avec ces efforts pour le développement afin de mieux lutter contre les migrations irrégulières et le chômage des jeunes… » 

Madou DIALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *