PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

KOLDA/filière coton : à la découverte du village de Wadiyatoulaye, champion national.

Partager

Situé dans la commune de Linkéring, département de Vélingara, le village de Wadiyatoulaye compte 1485 habitants est devenu aujourd’hui meilleur producteur de la filière coton. Distant de 22 km du chef-lieu de commune de Linkéring (à la frontière de la république de Guinée Conakry presque dans le parc Niokolo Badiar) Wadiayatoulaye est au cœur du bassin cotonnier du pays. Cette filière y est cultivée depuis 1976. Et pour s’y rendre il faut dévier après le poste frontalier de Kalifourou à droite en allant vers la guinée Conakry. Et cette production attendue d’environ 450 tonnes témoigne de la volonté des producteurs et de l’Etat pour la relance du coton. Il faut rappeler que cette filière, depuis quelques années est dans des difficultés au profit d’autres spéculations.  

Tout le décor du village est blanc en cette période de commercialisation du coton. C’est un véritable manteau blanc qui recouvre l’espace de la pesée a perte de vue. Mais également à côté du matériel agricole (lourd et léger) est exposé pour montrer aux visiteurs les efforts consentis pour la relance de cette filière. Le village compte trois groupements de producteurs de coton (GPC) qui sont au nombre de 155 dont 18% de jeunes et 0,6% de femmes. Ces groupements ont exploité une superficie de 307,75 ha pour une production attendue d’environ 450 tonnes. 

Il y a les champions cotonculteurs qui font aussi que ce village est primé pour la deuxième fois consécutive meilleur production nationale cotonnière. Il s’agit de Saliou Baïdi Baldé avec une superficie de 16 ha pour 35,44 tonnes, Ibrahima Mbya Baldé avec 8 ha pour 16,54 tonnes et Souléye Boiro avec 5 ha pour 17,24 tonnes. Et la sodefitex qui y a apporté son expertise pour aboutir à ces bons résultats d’où cette visite du ministre de l’agriculture pour venir féliciter les producteurs pour la relance du coton. 

Madou Diallo  




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *