DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

KOLDA : atelier d’orientation sur le centre d’Exploitation de machines agricoles (CEMA) par le PADAER II.

Dans le cadre du protocole d’accord entre le PADAER II et la Fondation Syngenta pour une Agriculture Durable (FSAD), 16 centres de prestation de services mécanisés appelés communément CEMA seront mis en place dans les régions de Tambacounda, Kolda, Kédougou et Matam. Ainsi, il y’aura quatre centre par région. C’est dans ce sens que s’est tenu à kolda un atelier d’orientation avec les acteurs du système sur le CEM.  

 Pour Hélène Diouf responsable de projet à la fondation Syngenta « nous sommes à Kolda avec notre partenaire le PADAER II pour un atelier de mise à niveau concernant le ciblage des bénéficiaires du projet CEMA. Les CEMA sont des centres de prestations mécanisées que nous voulons mettre en place dans la région au nombre de quatre. Ces centres seront spécialisés dans la prestation mécanisée selon les besoins des zones en labour, pour les récoltes et post-récoltes. Ce projet est destiné uniquement aux organisations paysannes. Et quiconque veut être bénéficier de ce projet doit se rapprocher de la chambre de commerce entre autres pour récupérer les fiches de candidatures » 

Le modèle de CEMA est mis en place pour assurer la maintenance des machines, augmenter la production. Il faut dire que ces difficultés dans l’entretien des machines étaient liées à des problèmes de mal gouvernance, de transparence, de gestion ou de technicité. Ce modèle initié dans la vallée du fleuve sénégal, il pourrait être une solution dans les régions ciblées. 

Ainsi, les centres d’exploitation de machines agricoles (CEMA)sont des entreprises spécialisées dans l’offre de services mécanisés. Il a pour objectif de créer de l’emploi pour les jeunes de la zone et d’aider les producteurs à augmenter leurs revenus. La gestion et l’exploitation sont transférées aux groupements de jeunes (18 – 35 ans) intervenant dans la zone couverte par le CEMA.  Occasion saisie aussi par les organisateurs d’orienter les acteurs pour le remplissage des fiches de candidature. 

Madou DIALLO

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *