PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

KEDOUGOU: LES HABITANTS DE DIAKHA RECLAMENT UNE COMMUNE.

Partager

Les habitants de la zone du diakha sont montés au créneau pour réclamer l’érection de la zone en commune ce lundi 13 avril 2021 à samecouta. Ces derniers vivent une grande souffrance dans les activités socio-économiques, les démarchés administratives et surtout la distance qui lie la zone du diakha au chef lieu de la commune de bandafassy, ces citoyens sénégalais se disent très fatigués de braver une distance près de 60 kilometres traversant la commune de kedougou ensuite parcourir 15 kilometres afin de renouveler une seule pièce d’état civile.
La zone de diakha polarise 9 villages avec plus de 7000 habitants, malgré qu’un centre d’état civile secondaire y soit installé, la population peine toujours sur le plan administratif, car quant il s’agit de renouveler un extrait de naissance ou un acte de mariage il faut se rendre jusqu’à bandafassy.

Le représentant des chefs de villages Abdoulaye Diakhite precise << nous voulons nous détacher de la commune de bandafassy pas pour avoir subi une maltraitance des habitants de bandafassy, mais juste sortir la zone de diakha dans les multiples difficultés auxquelles elle est confrontée depuis l’indépendance, Une population qui a traversé d’énormes difficultés dans les démarches administratives depuis l’indépendance à nos jours, donc c’est le moment maintenant de corriger ce découpage administratif très mal fait >>.

Aminata kaba conseillère municipale de la commune a également lancé un appel solennel à l’endroit des décideurs du pays afin de donner une suite favorable à ces 7000 sénégalais habitants dans cette zone oubliée en terme de financement des femmes et d’emploi des jeunes.

Quant à Mamba Diakhaby président des jeunes du diakha, << si toutefois que la zone serait érigée en commune, le chef lieu de commune serait déterminé par les techniciens de l’état en charge de cette question. La population de diakha s’est réunie dans sa globalité pour réclamer sa commune, autrement dit la population de diakha s’est toujours difficilement déplacée pour rallier bandafassy et le plus souvent ne trouvent pas le maire. Tous les chefs de villages, les femmes, les jeunes et la diaspora réclament une commune pour diakha, d’ailleurs la plupart des investissements ont été réalisés par la diaspora, nous donnons l’exemple du collège d’enseignement moyen de syllacounda construit et équipé, 05 classes à baitilaye diakha et la case de santé de laminya , aujourd’hui cette diaspora est prête à accompagner le diakha si toutefois la zone est érigée en commune. La zone regorge un potentiel énorme, comme le fleuve gambie, les arbres fruitiers et tant d’autres, c’est pourquoi on doit approcher l’administration aux administrés de diakha >>.

Toutes les couches de la population étaient représentés à savoir, les malinkés, les peuls ,les bassaris, les chefs de villages, les femmes, les jeunes et les chefs religieux. Des banderoles et des pancartes portaient les messages pour attirer l’attention de l’opinion nationale et même internationale.

PAPE DAYO./sunugox




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *