PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Kédougou : Les enseignants formés sur la sécurité routière à Bandafassi

Ils sont environ une trentaine d’enseignants venus de 9 villages, à subir la formation sur la sensibilisation à la sécurité routière le samedi 11 Mai 2019 à l’école Tamba Mansa Ndiaoula Keita (TMNK) de Bandafassi. Cette formation a été organisée par la direction régionale du service des transports routiers de Kédougou en collaboration avec l’Inspection de l’Education et de la Formation (IEF) et l’entreprise CDE (Consortium Des Entreprises). Les écoles concernées par cette formation sont celles se trouvant sur le long de la route en construction Kédougou-Salémata: Fadiga, Siling, Bandafassi, Ndébou, Ibel, Damboucoye, Afia pont et Afia Magasin.
Au cours de l’exposé du chef de service régional des transports routiers Demba Aw, il est ressorti que 2,5% des cas de décès proviennent des accidents de la circulation.Selon M. Aw, 275 mille piétons sont victimes d’accidents de la circulation à travers le monde et par an, dont 753 trouvent la mort donnant ainsi un taux de mortalité de 20%. Dans la même optique, il a fait savoir que 24% des blessés sont des enfants âgés de moins de 14 ans.
Voilà tout ce qui a valu l’implication des enseignants qui sont en contact direct avec les enfants, vecteurs de sensibilisation des familles. Etant dans la semaine de la sécurité routière, occasion est donnée aux experts routiers de mettre une avant-garde pour sensibiliser les populations sur le long de la route Kédougou-Salémata sur le code routier afin de pallier à l’ignorance de certains.Pour ce faire, le message doit être porté par les enseignants sur les règles primaires de sécurité routière. A en croire M. Aw, 90% des accidents sont notés au primaire.
Venu présider l’ouverture de l’atelier, l’Inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou Mamadou Barry a assuré les partenaires sur la confiance des enseignants. « Vous ne vous êtes pas trompés sur le choix des enseignants, car, quand vous touchez un enseignant, vous touchez les familles » a-t-il indiqué.Qui plus est, Inspecteur Barry a fait savoir au chef de service des transports que déjà, le code de la route se trouve dans le programme et qui est enseigné dans certaines disciplines comme vivre ensemble et vivre dans son milieu. Toujours selon lui, il appartient à tout un chacun de bien suivre pour mieux dispenser les messages aux enfants. Ainsi, dit-il, les enfants seront à leur tour des vecteurs de sensibilisation une fois dans les maisons.
C’est dans cette dynamique que plusieurs images (photos et vidéos) sur le code routier et les accidents de la circulation ont été projetées par le chef de service des transports routiers pour attirer l’attention des maîtres sur comment traverser ou circuler sur une route dans une agglomération ou hors agglomération.
A tour de rôle, Messieurs Ibrahima BA directeur de l’école de Fadiga et Mamoudou Cissokho directeur de l’école TMNK de Bandafassi ont tous salué la tenue de cette formation qui va permettre aux enseignants de démultiplier l’information au grand bénéfice des populations.
A l’issue de la formation, l’Inspecteur Mamadou Ndiaye de l’IEF de Kédougou a remercié tous les participants au nom de l’IEF, pour la mobilisation et la qualité des interventions. Il a dans le même sillage remercié le service régional des transports routiers pour la formation qui est une promotion pour un changement de comportement, terminant par cette réflexion non moins importante: « agir sur les enfants c’est agir sur tous les segments de la société ». Tout au plus, l’Inspecteur Ndiaye a exhorté à l’expert routier d’autres plans d’actions allant dans le sens du bien être des élèves et des populations.


CHEIKHOU KEITA : actuprime.com




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *