Slide background

KEDOUGOU : LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PAIX A ÉTÉ CÉLÉBRÉE SUR LE THEME ‘’LA PAIX AUTOUR DES RESSOURCES MINIÈRES’’.

Ce vendredi 24 septembre 2021, la journée internationale de la paix a été célébrée à Kédougou, sous la présidence effective  de l’adjointe au gouverneur chargée des affaires administratives madame Dieguy NGOM.  Un forum a été organisé et a connu une forte  participation des acteurs intervenant dans le développement de la région de Kédougou. Les forces de défense et de sécurité, orpailleurs, notabilités coutumières et religieuses, les organisations de la société civile, les services techniques, les autorités territoriales et administratives, sont venus de tous les coins de la région pour participer à ce forum.

Le rapport de l’ITIE publié en 2018, a permis à ces organisateurs de faire la part des choses relatives aux avantages des retombées de l’orpaillage qui apportent beaucoup au budget de l’état chaque année.  L’objectif fixé au cours de cette journée, est de promouvoir la paix dans l’environnement autour des ressources minières. Un fort plaidoyer est en vue afin de sensibiliser les décideurs sur la pression que subit l’environnement dans les zones d’orpaillage, orienter certaines actions RSE vers la restauration de l’environnement des zones minières mais aussi, identifier des mécanismes communautaires de gestion et de préservation de l’environnement.

L’adjointe au Gouverneur chargée des affaires administratives Mme Djégui Ngom Fall,  précisera que la gestion des ressources minières de la région est très complexe. <<La gestion des ressources minières est très complexe, mais la paix n’est pas impossible » a-t-elle indiqué, avant d’ajouter « qu’il faudrait juste que nos populations accompagnent nos forces de défense et de sécurité, accompagnent également l’Etat et les chefs de services pour un respect de la règlementation qui est là, pour les populations. L’Etat n’a pas intérêt à combattre les orpailleurs ou les sociétés minières. Les prérogatives de l’Etat c’est de les encadrer à réussir au mieux. Le service des mines et la direction de l’environnement font de leur mieux pour accompagner les orpailleurs mais aussi, pour qu’ils respectent la règlementation » a-t-elle laissé entendre.  L’exploitation des ressources minières, une activité assez complexe, nécessite d’être encadrée pour une  paix durable.

Pape dayo/Sunugox info

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *