Slide background

BANDAFASSY/’’Ubbi Tey Jang Tey’’ : LE MAIRE DÉBLOQUE 8.000.000 F POUR DES FOURNITURES SCOLAIRES.

Le maire de la commune de Bandafassi, Mamadou Yèro Ba,  vient au secours des élèves de la commune, en dégageant plus de 8 millions de nos francs en fournitures scolaires. La cérémonie de remise s’est tenue à la mairie, en présence d’illustres personnalités à savoir l’adjoint au sous-préfet Seydou Tounkara, l’inspecteur Ibrahima Cissokho, le maire M. yero Ba et les membres du codec. Cette dotation en fournitures a connu une hausse de 810.000 cette année, tout en tenant compte des classes passerelles. Les fournitures sont constituées de différents types de cahiers, de craies, stylos, crayons, ardoises, de fiches etc…

L’adjoint  au sous-préfet Seydou Tounkara a exprimé toute sa profonde gratitude. En effet, dit-il, << Je voudrais témoigner que le maire a toujours soutenu l’éducation nationale, en mettant à disposition  des fournitures scolaires.. L’année dernière on était là pour la cérémonie de remise de dotation à l’école, cette année aussi nous sommes dans la même salle pour les mêmes raisons. Il donne au moins 5 millions en fournitures ou plus depuis que nous sommes là. Toutes les dispositions sont aussi prises pour que le concept « Ubbi Tey  jang tey » soit une réalité et un respect des mesures barrières >>.

Quant à l’inspecteur Ibrahima Cissokho, secrétaire général de L’IEF de Kédougou, par ailleurs chef de district de bandé Niokolo, << c’est avec une grande joie que je participe à cette cérémonie de remise de matériels didactiques, qui se réalise ici tous les ans, pour permettre aux enfants de démarrer vite leurs études. Nous démarrons et terminons tôt comme tout le monde. Nous saluons aussi les efforts de la mairie pour la réalisation de deux salles de classes à santanko déjà prêtes à être réceptionnées. Le maire et ses partenaires ont réalisé deux classes au village de Damboukoy en plus de cela, la réhabilitation des classes à Iwol et à Patassy, dont les toits ont été emportés par un vent très violent >>.

L’édile de la commune de Bandafassi et l’équipe du conseil municipal ont beaucoup participé à la bonne marche de l’éducation des enfants dans la zone. Un exemple à copier par plusieurs élus de la région. Les acteurs de l’éducation et les apprenants sont dans les conditions requises pour démarrer et terminer vite les programmes scolaires.

Pape dayo/Sunugox info

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *