Slide background

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers…

Kédougou :«L’éducation et la santé sont les deux leviers qui font développer un pays… Nous allons jouer notre partition dans la CMU/Elèves » Hadji CISSE maire

Le concept “Ubi Tay Djang Tay“, loin d’être un concept creux, est une invite aux autorités de ce pays  à prendre très au sérieux l’éducation de nos enfants. Il est une invite aux communautés qui entourent l’école à prendre soin d’elle autant que leur propre maison et ou de leur propre quartier. Il, le concept, est une invite aux élus à prendre en charge les besoins secondaires de leurs écoles. C’est ce qu’a compris le maire de Kédougou, M. Hadji CISSE, lui qui a initié et mis en œuvre une série d’action qui a permis aux enseignants et aux élèves de sa commune d’être en classe et de travailler correctement ce lundi 09 Octobre 2017, jour de la rentrée des classes. C’est en ce sens qu’il a initié une tournée avec les membres du conseil municipal pour voir de visu leurs réalisations et écouté les doléances des directeurs et des communautés qui restent à satisfaire.

La Construction et l’équipement de 4 salles de classe et deux en cours : 36 millions injectés

En deux années, le conseil municipal de Kédougou,  a construit et équipé quatre salles de classe dans les écoles élémentaires de Ndiormi, ex Gada Dinguessou, et de Trypano 2. Les salles de classes ont permis à ces écoles de remplacer les abris provisoires et ont permis aux potaches d’être au même titre que leurs camarades d’autres écoles, en classe ce lundi 09 Octobre.  A Trypano 2, deux autres salles de classes sont aussi en cours de constructions et seront livrées d’ici la fin de l’année. Dans cette même école, la mairie va construire très prochainement un bureau pour le directeur. La communauté éducative a vivement salué ces efforts de l’équipe municipale qui leur a permis de se débarrasser des abris provisoires.

Le désherbage et la désinfections des écoles : Toutes les 12 écoles ont été désherbées et désinfectées par la mairie

Une semaine avant la rentrée officielle des classes, sous le conseil municipal de Kédougou, dirigé par le maire M. Hadji CISSE, a désherbé et désinfecté toutes les 12      écoles de la commune. Cette vaste campagne, appuyé par la service d’hygiène de Kédougou, aura permis de faire du “Ubi Tay Djang Tay“, une réalité à Kédougou.

Des fournitures scolaires remis à l’IEF : 10 000 000 FCFA pour les élèves et écoles de la communes

Le “Ubi Tay Djang Tay“, c’est aussi et surtout des équipements scolaire et à temps « il ne faut pas attendre le mois de Février pour le faire, il faut le faire pour que les parents n’aient pas à soucier de ça. Et on sait qu’à cette période les directeurs n’ont même pas de craies pour démarrer » Ainsi, c’est un lot de matériels scolaire d’une valeur de 10 000 000 F CFA qui a été remis symboliquement à l’IEF de Kédougou

La CMU/ELEVE : « la mairie va accompagner le projet. Nous allons inscrire des élèves et  à terme assurer une couverture maladie à tous les élèves de Kédougou »

L’agence de la couverture maladie universelle, a lancé on le sait, un programme dénommé CMU/Elève. Il vise a assurer une couverture maladie à 3 000 000 d’élèves. A Kédougou, le maire compte jouer pleinement sa partition dans cette affaire, « nous allons dans un premier temps, avec la collaboration des directeurs et des CGE prendre en charge dans chaque école, un certain nombre d’enfants et nous allons progressivement enrôler tous les élèves »

Le lycée départemental : « Deux bus seront bientôt là pour le transport des élèves »

Même n’étant pas dans ses compétences, le lycée départemental de Kédougou, le second de la commune, sera aussi accompagné par l’édile de la ville de Kédougou. En effet, ce sont deux bus, qui seront à disposition pour le transport des élèves. Ces deux bus, que le maire voulait livrer avant la rentrée, sont malheureusement bloqués au port. Mais le maire rassure « les deux bus sont bien à Dakar et seront bientôt à Kédougou »

 

 

 

 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *