Présentation des projets et renouvellement des orientations du MMESS: Zakhra I. T. DIOP fixe le cap et dope ses troupes. (Discours)

Je voudrais, à l’occasion de la fête de la Tabaski, souhaiter mes vœux les meilleurs à l’ensemble du personnel ainsi qu’à leurs familles et implorer Allah d’exhausser nos prières.


Mesdames et Messieurs,
Nous sommes réunis à l’occasion de la cérémonie de remise de décorations, pour saluer le mérite et l’abnégation de nos collègues récipiendaires dans leurs taches respectives. Ce moment solennel m’offre également l’opportunité de rencontrer l’ensemble du personnel relevant des différentes entités du Ministère afin de partager l’orientation générale que je compte imprimer au département de la Micro finance et de l’Économie sociale et solidaire que Monsieur le Président de la République a bien voulu me confier. Il est de coutume d’organiser ce genre de rencontre en fin d’année dans le cadre des cérémonies de présentation de vœux de nouvel an. Cependant, cette cérémonie de décoration constitue un moment privilégié pour partager et harmoniser notre mission commune au sein du secteur que nous partageons, mais surtout instaurer un dialogue fécond et constructif avec le personnel, en vue de garantir la réalisation des ambitions du Gouvernement pour le secteur de la micro finance et de l’économie sociale et solidaire.
En effet, notre secteur apparaît aujourd’hui aux yeux des autorités comme
porteurs de solutions idoines pour réaliser l’inclusion économique, financière et sociale des populations.


Une telle vision apparaît clairement dans le Plan Sénégal Émergent (PSE) où
Monsieur le Président de la République a exprimé toute sa volonté d’associer le secteur de la micro finance à celui de l’économie sociale et solidaire, pour en faire de puissants instruments de réduction des inégalités sociales, leviers de développement humain durable permettant aux populations de pouvoir s’insérer économiquement et socialement dans un cadre formel au niveau de leur terroir.


Mesdames et Messieurs,
Pour développer le secteur de la Micro finance et de l’Économie sociale et
solidaire, le département s’est doté d’une stratégie nationale bâtie autour de la Lettre de politique sectorielle de Développement. Ce document stratégique ainsi proposée, couvre la période 2020-2024 et repose
sur quatre (4) objectifs spécifiques que sont :

L’accroissement de la sécurité juridique et de la stabilité institutionnelle du
secteur de l’ESS ;

Le renforcement de la capacité des opérateurs économiques de l’ESS et la
structuration de leurs demandes de financement

L’amélioration de la qualité de l’offre de services financiers sociaux et
solidaires et de leurs canaux de distribution

Le pilotage clairvoyant des actions de développement du secteur et la
gestion efficiente des moyens mis à sa disposition
Tenant compte de la réforme induite par le cadre harmonisé des finances publiques, ces objectifs spécifiques ont été traduits en deux (2) programmes métiers (le programme promotion de la micro finance et le Programme promotion de l’économie sociale et solidaire) et un programme support, à savoir, le pilotage, la coordination et la gestion administrative.
Ces programmes constituent ainsi le cadre d’opérationnalisation de la LPSD et sont renseignés dans le document de programmation pluriannuelle des dépenses (DPPD) et déclinés en actions et activités.
La Directrice des Stratégies et su Suivi-Evaluation y reviendra dans sa
présentation. Au regard des orientations du Plan Sénégal émergent (PSE), mais également de la vision de l’État pour ce secteur qui est de disposer « d’un secteur de l’ESS et de la micro finance articulé, inclusif et performant pour un Sénégal émergent, dans une société solidaire », les défis qui s’imposent à nous sont nombreux. Il s’agit, notamment :
• de l’inclusion financière de la majorité de la population ;
• du développement de mécanismes de financement innovants et
participatifs;
• de la participation adéquate au financement des activités des secteurs
prioritaires du PSE ;
• d‘une contribution plus significative au financement de l’économie locale ;
• de l’ajustement du cadre réglementaire aux potentialités du secteur ;
• de la stabilisation et la sécurisation du secteur de la Microfinance ;
• l’accès durable à des services financiers de qualité et sécurisés, viables et
pérennes ;
• l’articulation entre la micro-finance et les secteurs prioritaires du PSE ;
• l’institutionnalisation des cadres de concertation et d’harmonisation des
interventions ;
• la mise en place d’un dispositif viable de renforcement des capacités
institutionnelles des SFD ;
• la maîtrise de la technologie, notamment la mise à contribution du
numérique;


Vous l’aurez constaté, Mesdames et Messieurs, les défis qui nous attendent sont nombreux. Pour l’essentiel, il s’agit d’une part de consolider nos acquis tout en levant nos contraintes et, d’autre part, de prendre en compte les priorités définies dans le PSE mises à jour, à la lumière des enseignements de la pandémie COVID 19.
C’est dans ce contexte qu’il convient d’inscrire la création récente du Fonds national de la Micro finance (FONAMIF) qui est instrument financier sur lequel nous fondons beaucoup d’espoir pour apporter une réponse adaptée au besoin financier et technique des acteurs.
Ce dispositif dont l’élaboration du programme stratégique de développement est en cours, vient ainsi renforcer les actions déjà entreprises par le Fonds d’Impulsion de la Micro finance qui a montré toute sa pertinence dans la mise en œuvre du Programme d’appui sectoriel Micro finance et Economie sociale et solidaire, au profit des mutuelles d’épargne et de crédit dites isolées qui sont l’émanation d’initiatives communautaires. Chers collaborateurs. Pour relever ces défis et ainsi garantir l’atteinte des objectifs fixés, il faut la mobilisation de tous les acteurs impliqués, au premier rang desquels se trouve le personnel du Ministère. Vous avez donc un rôle important à jouer dans la réalisation des actions à mener au sein du département.

A ce titre, j’attends de vous une mobilisation et un engagement sans faille autour des grands défis qui interpellent notre département, quelle que soit le niveau hiérarchique où l’on se situe. Avec la pandémie de la COVID-19 qui a fragilisé le tissu économique national, chacun d’entre nous doit, à côtés des nombreux efforts fournis par le Gouvernement, travailler sans relâche et faire preuve d’un comportement exemplaire pour impulser une bonne dynamique post covid. Je sais pouvoir compter sur l’engagement patriotique des femmes et des hommes que vous êtes et qui, au quotidien, ne doivent cesser de se battre pour un secteur de la Micro finance et de l’Économie sociale et solidaire résolument orienté vers

la satisfaction des besoins des populations, afin que nous jouions pleinement notre partition dans la construction de notre chère Nation. Nous avons plus que jamais besoin d’être mobilisés pour aborder cette prochaine étape de la lutte contre covid 19, au-delà de la lutte sanitaire, celle économique sous de nouveaux auspices et réussir collectivement le défi de la relance. Je voudrai pour terminer, après vous avoir réitéré mes félicitations et ma satisfaction pour le chemin déjà parcouru, vous invité à ne ménager aucun effort aux côtés de son Excellence Macky Sall, pour l’atteinte d’un Sénégal de Tous, un Sénégal pour Tous.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.