Slide background

L’émergence du Sénégal partira…

L’émergence du Sénégal partira nécessairement des territoires » Malal Camara, Dg de l’Adl

L’émergence du Sénégal ne sera possible que si les importantes décisions prises au sommet sont bien comprises et appliquées à la base. C’est l’intime conviction du directeur général de l’ADL (Agence de développement local) M.  Malal Camara qui croit dur comme fer que «l’émergence du Sénégal partira des territoires ou ne sera pas  ». Et l’Agence qu’il dirige a un rôle très important dans ce processus. Pour ce faire, en autre objectif de l’agence, il sera mis sur pied un Observatoire National de la Décentralisation et du Développement Local. Il s’agit là « d’un outil important d’aide à la décision car cet observatoire va permettre de maîtriser l’information territoriale. Donc, les décideurs auront des éléments essentiels par rapport à chaque territoire pour pouvoir prendre les bonnes décisions concernant un territoire bien défini. Les décideurs, c’est l’Etat mais aussi les autorités locales, les partenaires techniques et financiers de chaque collectivité locale. C’est donc un travail important. Et c’est d’abord une mission de l’Agence du développement local, mais en plus le ministre de la Gouvernance locale, du développement et de l’aménagement du territoire, nous a instruit de nous occuper de cette question le plus rapidement possible ».  a dit M. CAMARA. Beaucoup d’élus s’insurgent contre ce qu’ils qualifient de failles de l’acte 3 de la décentralisation.  Mais pour le DG de l’ADL « Ceux qui parlent de failles n’ont pas bien compris l’acte 3 de la décentralisation qui est une réforme très riche. Je pense que le président de la République a été très inspiré en créant cette réforme. Nous sommes à la première phase avec la communalisation intégrale et la départementalisation. Les deux, au moins en termes d’échelle de gouvernance, c’est le département et la commune. Donc, aujourd’hui on ne peut pas parler de failles. Maintenant c’est au cours de la deuxième phase qu’on aura tous les mécanismes, d’abord sur le plan financier. En termes de décentralisation, il faut faire en sorte que les collectivités puissent travailler en parfaite synergie. De toute façon ceux qui voudront être ensemble seront ensemble. Il ne faut pas qu’on se précipite il faut aller doucement pour qu’on puisse construire quelque chose de très solide pour le développement du Sénégal. Nécessairement l’émergence du Sénégal partira des territoires »

sunugox

 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *