PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Année Scolaire 2020/2021: «Nous ne devons plus enseigner comme il y’a 50 ans. » ( Abdou Faty, SG SELS/A)

Pour les perspectives de l’année 2020-2021 qui s’annonce déjà, les acteurs de l’éducation nationale sont à pied d’œuvre pour tracer une feuille de route car la pandémie est toujours là et plus de 3 millions d’élèves qui sont dans les classes intermédiaires doivent regagner l’école. Selon le SG de SELS/Authentique, « on était à Saly , dans le cadre d’un atelier de partage. Nous pensons qu’on doit développer systématiquement les dispositifs mis en place durant le confinement, avoir beaucoup de canaux pour apprendre à la maison. Nous ne devons plus enseigner comme ii y’a 5O ans. Il faut se conformer à la réalité. Pour la prochaine rentrée des classes on va vers des difficultés. Dans les régions périphériques le problème peut ne pas se poser parce qu’il y’a pas de classes pléthoriques. Mais dans les centres urbains il y’a des classes multigrades, des centaines d’élèves. Qu’est-ce que nous devons faire pour le respect des mesures barrières ? C’est le grand défi! »

Un nouveau protocole sanitaire  verra le jour pour la prise en charge de ces préoccupations. Mais les méthodes utilisées qui ont abouti à ces résultats montrent forcément qu’une réforme du système éducatif qui va alléger le programme s’impose, selon toujours Abdou Faty, le SG de SELS /A. C’était lors d’une interview accordée à sunugox.info             




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *