PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Aide alimentaire/ covid-19: le MDCEST encore et toujours dans la transparence du processus

Le Ministre du Développement communautaire de l’équité sociale et territoriale, Monsieur Mansour FAYE, a procédé ce jeudi 21 mai 2020 au lancement de la  treizième étape des activités de distribution des vivres destinés aux populations vulnérables et impactés par la pandémie de la covid 19 dans les région.Pour la région de saint Louis qui a abrité cette activité, 65 134 ménages sont concernés. 43% de ces ménages sont dans le département de Podor donc une part assez importante de populations bénéficiaires de l’appui alimentaire. Pour rappel, cet appui découle d’ une initiative du Chef de l’Etat pour faire pour faire face à la pandémie du covid-19 . En effet, le Président de la République a mis en place le fond force covid 19  doté d’un fond de mille milliards dans sa composante programme de résilience économique et sociale avec la sous composante appui alimentaire dotée d’un budget de 69 milliards destiné à un million de ménages soit, 8 à 10 millions de sénégalais touchées directement.
Cette cible sera étendu à cent mille autres ménages. Cela permettra d’arriver à un million cent mille ménages et d’ intégrer les bénéficiaires des cartes d’égalités des chances ne figurant pas dans le RNU  mais aussi les ménages bénéficiaires de Bourses de sécurité familiale ne figurant pas dans le RNU  et les neufs villages de recasement social. 
Sur la transparence qui a prévalu tout le long du processus
Les ménages qui vont recevoir l’appui alimentaire ont été choisi dans les règles de l’art et en toute transparence . Si on en est arrivé là c’est parce-qu’il y’a eu  un excellent travail d’abord, autour de l’administration territoriale avec la mise en place d’un comité régional de pilotage, de validation et  de contrôle piloté par le gouverneur accompagné des commandants de zones et de légion, au niveau départemental autour des préfets et au niveau des arrondissements autour des sous préfets avec les commandants de brigade et de compagnie et le commissariat mais également toute l’administration territoriale non seulement pour un processus transparent mais diligent .
Preuve de la transparence 
Le ministre peut se targuer d’avoir un RNU qui va passer de 588.045 ménages avec des erreurs d’exclusion de plus de 10% à un RNU  d’environ 1 millions de ménages avec des erreurs d’exclusion de moins de 5% à la fin de l’opération. 
Toujours pour veiller à la transparence un numéro vert ( 12 22) a été rendu publique pour recueillir  les réclamations.
Il y a pratiquement pas de réclamations, le processus a été clair et transparent.
A ce jour environ une cinquantaine de réclamations ont été recueillies sur tout le territoire national.
Mieux, 5000 vérificateurs ont été désignés à l’ échelle du territoire national par le ministère. Leur rôle n’est de vériifier si la liste des ménages sélectionnés dans les quartier et villages a été produite par le comité ou le conseil de quartier ou de village, sous la présidence du délégué de quartier ou du chef de village, vérifier s’il n’y a pas de doublons entre les ménages inscrits dans le RNU et ceux issus du ciblage communautaire, vérifier la conformité des listes par rapport au quota alloué par le maire aux différents quartiers ou villages de sa commune et en fin vérifier la composition du kit et aider à l’organisation et à leur distribution vers les ménages vulnérables potentiels bénéficiaires.
Rôle des élus locaux dans le processus
Les maires des 553 communes du Sénégal ont joué un rôle profondément important pour la réussite de ce processus de ciblage en intégrant toutes les parties prenantes jeunes ,société civile, Imam ,curés et autres notabilités capable de participer à un processus transparence
Pour la région de Saint-Louis, le riz est au complet et les autres denrées vont suivre dans les meilleurs délais.
Le ministre a lancé un appel aux gouverneurs pour que les opérations d’éclatement soient déclenchées dès a présent pour permettre aux populations de pouvoir disposer de leurs kits alimentaires.
La distribution a démarré  dans les régions Les régions de Tambacounda, de Kédougou, de Sédhiou, de Matam,  de Kolda et Ziguinchor , il reste  maintenant aux autres régions de démarrer une fois leur kits au complet.

Cel/com




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *