SUNUGOX.INFO

Search
Close this search box.

Impactés du Port de Ndayane : le collectif de défense des intérêts de Toubab Dialaw la «boulimie foncière » des autorités étatiques.

Ils sont plus de 5.000 propriétaires terriens ou de maisons réunis dans le collectif de défense des intérêts de Toubab Dialaw. En conférence de presse ce 1er février, les membres dudit collectif ont dénoncé la « boulimie foncière » des autorités étatiques. Dieynaba Ngom, porte-parole du jour, annonce : « cette spoliation foncière a traversé Ouakam, Yoff, Bargny, Sendou, Diass. Maintenant c’est Toubab Dialaw, Ndayane et Popenguine. Mais qu’ils sachent que trop c’est trop! Ils nous parlent de pôle urbain et de port de Ndayane qui est un projet de Dubaï World qui est censé être sur 350 ha mais on s’est retrouvé à 1.800 ha. Cela veut dire qu’il n’y a rien de sérieux dans cette affaire et qu’ils ne respectent pas la procédure normale. Macky Sall et Mountaga Sy dans leur logique ne respectent pas les lois d’expropriation. Ils sont en train d’appeler les gens pour qu’ils viennent signer des papiers d’expropriation. Ce qui est anormal. Ceux qui ont déjà signé qu’ils ne s’inquiètent pas, cette procédure et cette commission qui a été mise sur place, sont illégales… », a-t-elle révélé. 

Partager