Slide background

Souvenir: Qui est le Pr. ASSANE SECK?

Le professeur Assane SECK, né le 1er Février 1919 à Inor dans le Fogny aujourd’hui département de Sédhiou, où son père était traitant. Implantée à Adéane depuis la fin du XIXème siècle, la famille Seck occupe les postes de chefs de village et de canton.

Assane Seck a d’abord fréquenté l’école coranique à Marsassoum. Il est ensuite entré à l’école française vers l’âge de 10 ans, d’abord à Marsassoum puis à Adéane. Il obtint une bourse pour poursuivre sa scolarité à l’école régionale de Ziguinchor (1929–1935).
Il est admis à l’école primaire supérieure Blanchot de Saint-Louis ((1935–1938),, puis est reçu au concours d’entrée de l’École normale William Ponty (1938–1941) qui vient d’être transférée de Gorée à Sébikotane. En 1939, il met en scène et campe le rôle principal de Bigolo, une pièce de théâtre, écrite et jouée avec les normaliens originaires de la Casamance et présentée au Sénégal (Saint–Louis, Bignona…), en Côte d’Ivoire et à Paris. Considérée comme subversive car célébrant une figure de la résistance casamançaise à la colonisation française, la pièce connait un important succès. En 1941, il demande son affectation en Guinée mais ne rejoint pas son poste car il est mobilisé. Il est d’abord tirailleur et gravit les échelons jusqu’au grade de sergent dans la 9ème division d’infanterie coloniale. Il est dans un premier temps envoyé au Maroc, puis en Corse. Il participe au débarquement en Provence. Il est membre de la troupe de théâtre des forces armées françaises. Lors d’une permission, il passe avec succès le brevet supérieur pour l’enseignement primaire en 1945. A la fin de la guerre, il prend un congé pour poursuivre ses études et reste en France afin de poursuivre des études supérieures (1946-1948). Il obtient une Licence en Lettres moderne et en Géographie à la Sorbonne. Il est démobilisé en 1948. En 1948–1949, il prépara son mémoire de géographie sur la Moyenne Casamance, pour obtenir un diplôme d’études supérieurs (DES). Il obtint le CAPES et fut bi–admissible à l’agrégation de géographie. Il est alors retourné au Sénégal où il fut le premier enseignant africain à l’école normale William Ponty (1952–1954). Il fut ensuite nommé directeur de la cité universitaire de Dakar (1954–1956). Il a également enseigné au lycée Maurice Delafosse (1956–1958). En 1959, il fut nommé assistant (1959–1961), puis maître assistant (1961–1966), chargé d’enseignement (1966–1970), maître de conférences et enfin professeur titulaire de chaire des universités à la faculté des lettres de l’Université de Dakar après sa thèse d’État consacrée à la ville de Dakar et soutenue en 1970.

En parallèle il s’est engagé activement dans le débat politique à partir du milieu des années 1950. Candidat aux élections législatives de 1956, il est désigné second sur la liste SFIO de Lamine GUEYE, alors alliée au Mouvement Autonome de la Casamance (MAC). Ils échouent face au BDS de SENGHOR. Il a co–fondé le PRA–Sénégal en 1958.
Assane SECK a occupé de multiples fonctions politiques : conseiller territorial en 1957, député (élu en 1968, 1973, 1978 et 1983) et ministre sous Senghor et Abdou DIOUF (ministre de la Culture (1966-1968), de l’Education nationale (1968-1973), des Affaires étrangères (1973-1978) et de l’équipement (1981-1983)). Il a été admis à la retraite en 1983.

Assane SECK est l’une des figures majeures de la vie politique casamançaise. Aujourd’hui, l’Université de Ziguinchor porte son nom.
Président de la section sénégalaise de la Communauté africaine de culture.

Il meurt le 27 Novembre 2012 à Dakar, à l’âge de 93 ans. En 2013, l’université de Ziguinchor a été rebaptisée en son honneur.


Président de l’association des Professeurs d’Histoire et de Géographie du Sénégal.
Dr Annette Seck Ndiaye

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *