PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

QUELLES ONT ÉTÉ LES CAPITALES DE LA CASAMANCE?

Ndukur Kacc Essiluwa Ndao

Ce fut d’abord Gorée la première capitale de la Casamance sous influence française à l’instar de Saint Louis qui fut capitale de la Mauritanie. Henri De Lamotte gouverneur de la colonie du Sénégal transféra le 18 janvier 1894 la capitale de Gorée à Sédhiou. Ce n’est qu’en novembre 1908 que Sedhiou céda la place à Ziguinchor avec le Gouverneur Camille Guy.

Rappelons le temps d’y revenir plus tard que les Français, entre la basse et la haute casamance en passant par la moyenne (République du Boudie) ont signé des dizaines de traités de protectorat avec Brin, Hitou, Jibonker dès mars 1828. Sedhiou, Djembering en 1837. En 1873 avec le Souna, le Pakao, Boudie et Yassine. Avec Fodé Kaba du Fouladou en 1891…

Ces traités visaient en grande partie à instaurer la paix et à pacifier une casamance de refus et de défiance. D’ailleurs le Gouverneur général François Clozel avait donné ordre de pacifier totalement notamment la basse casamance et le Balantacounda.

Voilà pourquoi, le 3 mars 1943, Efock un village du Kassa à quelques encablures de Youtou et de la Guinée-Bissau fut totalement rasé par l’armée française, une partie de ses populations massacrées, des tonnes de riz brûlés. L’histoire raconte que le riz était tellement abondant qu’il a brûlé pendant plus de 3 mois. Ousmane Sembene dans son film Emitaï est largement revenu sur ces crimes coloniaux ainsi que dans son autre film Camp de Thiaroye.

NKEN




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *