Slide background

KÉDOUGOU / BÉLÉDOUGOU : Des vestiges liés à la sidérurgie ancienne ont été identifiés dans le périmètre minier de la SGO.

Ce samedi 8 mai 2021, le gouverneur de la région Saër Ndao a reçu l’exposition itinérante sur le savoir faire des ingénieurs fondeurs de Bélédougou dirigés par Issa Dabo responsable à SGO et le professeur Ibrahima Thiaw.Selon Issa Dabo, « c’est un moment solennel pour Sabodala Gold Operation de partager ces résultats de recherches archéologiques sur notre site de Massawa, à l’issue de ces études d’impact environnemental et social, des indices de développement de fer ont été détectés.

suite à cela SGO a pris la responsabilité d’approfondir les recherches et de partager les résultats avec les communautés. »Il est apparu opportun aux initiateurs de l’exposition de capitaliser sur les savoirs sidérurgiques endogènes, articulés à notre patrimoine culturel et à notre environnement, pour promouvoir l’ingénierie, les sciences et les techniques auprès des élèves. C’est aussi ce rôle d’éveil à la science, à la technique et à l’ingénierie que cette exposition qui s’arrêtera dans plusieurs établissements scolaires de la région de Kédougou. En effet, des vestiges liés à la sidérurgie ancienne (neuvième siècle avant J-C environ) ont été identifiés dans le périmètre minier de Sabodala Gold Operations (SGO), une filiale du groupe Endeavour Mining qui se trouve à Massawa dans la région de Kédougou.

Les prospections et les fouilles ont été menées par des archéologues de l’unité de recherche en ingénierie culturelle et en Anthropologie (URICA/IFAN-ETHOS).Ces vestiges de notre patrimoine mériterait d’être re-semantisés pour tirer la meilleure partie de leur valeur culturelle, économique et scientifique. Le déclin des industries sidérurgiques a été un moment décisif qui a marqué le début de l’extravertion des économies locales. Aujourd’hui encore nos forgerons ne produisent plus de fer pour le travailler, ils recyclent la ferraille importée.

L’exposition itinérante sur  le savoir faire des ingénieurs fondeurs du Bélédougou ira à la rencontre des communautés locales, pour dialoguer avec elles sur ces pans importants de notre passé, aujourd’hui en déliquescence. L’exposition accordera toutefois un intérêt particulier au public scolaire dans le présent contexte marqué par la volonté de l’État du Sénégal de renforcer l’enseignement des sciences, techniques, ingénieurs et mathématiques (STEM). Quant au  chef de l’exécutif régional Saër Ndao, « il s’agit de montrer aux populations le patrimoine qui existe chez eux, les ressources comme l’or vont finir, mais le patrimoine culturel va rester, à cette occasion je remercie énormément la SGO et les partenaires chercheurs qui ont bien voulu partager ce patrimoine avec les communautés.

Nous devons faire de telle sorte que ce patrimoine culturel nous accompagne dans l’acquisition des connaissances, promouvoir l’apprentissage des sciences. » La cérémonie s’est terminée par une importante visite d’un vernissage du fer exposé à bord d’un autobus, qui va sillonner la région pour faire découvrir les résultats de la recherche de ce patrimoine culturel. 

PAPE DAYO/SUNUGOX

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *