PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Report des locales/le projet de loi: pouvoir et opposition parlent pas le même langage.

Partager

Le projet de loi N°05/2021 portant report des élections territoriales et prorogation du mandat des conseillers départementaux et municipaux fait actuellement l’objet d’un examen en séance plénière, ce 2 avril, à l’Assemblée nationale. Sous la présidence du président Moustapha Niasse et avec la présence du ministre de l’intérieur, Antoine Felix Diome et du ministre du travail, Samba Sy, les travaux viennent d’être entamés par les députés.
 
L’exposé des motifs du rapport de la commission des lois, de la décentralisation, du travail et des droits humains sur ledit projet de loi préconise la tenue des élections territoriales au plus tard le 27 février 2022 tout en laissant à la commission politique du dialogue national la proposition par consensus d’une date précise; à défaut, le gouvernement soumettra une date. Dans un amendement signé par le député Cheikh Abdou Mbacké du groupe parlementaire « libéraux et démocrates », il est proposé de supprimer à la première phrase du dernier paragraphe de l’exposé des motifs du projet de loi N°05/2021 le groupe de mots « au plus tard le 27 février 2022 et de la remplacer par « au plus tard le 19 décembre 2021 ». Les débats d’audience ont été ouverts après lecture de l’exposé des motifs du projet de loi portant report des élections territoriales et prorogation du mandat des conseillers départementaux et municipaux…




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *