PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Le ministre Oumar Guèye au HCCT : Audition sur les modalités d’intervention et de coordination des acteurs pour la réussite du programme zéro déchet et zéro bidonville.

Après le président de l’Association des maires du Sénégal Aliou Sall et le secrétaire général du syndicat des travailleurs du nettoiement Madany Sy, c’est au tour du ministre Oumar Guèye de passer devant le Haut conseil des collectivités territoriales. Le ministre des collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement du territoire va être auditionné sur les modalités d’intervention et de coordination des acteurs pour la réussite du programme zéro déchet et zéro bidonville.   

La présidente du HCCT, Aminata Mbengue Ndiaye a indiqué devant ses collègues que « les séances d’audition vont permettre à terme de formuler des avis qui pourront être en cohérence les actions des différentes parties prenantes de la gestion des municipalités notamment pour la réussite du programme zéro déchet zéro bidonville ». En outre, rappelle l’ancienne ministre de la pêche et de l’économie maritime, elles seront l’occasion de « mettre en évidence les problématiques et les transversalités qui vont nous aider à construire un pont entre ses différents acteurs et à terme maximiser la concertation et les résultats recherchés ».

Les conseillers sont ainsi mis à contribution afin de « réduire l’écart entre les textes et la réalité du terrain, autrement dit appuyer les maires de façon conséquente à mieux jouer leur rôle dans le nettoiement de villes et contribuer ainsi  à la réussite du programme zéro déchet zéro bidonville du président de la République  Macky Sall ».

Aminata Mbengue Ndiaye a indiqué l’importance de faire une large introspection, mais aussi mettre en œuvre une éducation populaire à la base et à une gestion participative et inclusive face aux nouveaux défis de l’habitat spontané, de la régularisation foncière, de la pauvreté en milieu urbain, du logement, de l’hygiène et de la salubrité publique.

En effet, la présidente considère qu’il faudra mettre l’accent sur des questions  centrales qui vont aider dans la recherche de solutions concernant l’autonomisation les collectivités territoriales en matière d’assainissement et de gestion des déchets par l’entremise d’une parfaite conciliation entre les compétences transférés et les moyens y afférent.     

Toutefois, au sortir des auditions qui seront clôturées le mercredi 18 décembre, la présidente du HCCT d’affirmer que « les résultats devront nous aider à proposer au gouvernement, particulièrement à Monsieur le président de la République, des solutions susceptibles d’indiquer les voies et moyens pour améliorer les pratiques dans la gestion de nos municipalités pour une meilleure qualité de vie ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *