PUBLICITE

Formation Métiers du bâtiment

Ouverture : 4 décembre 2017

Inscription à partir du 1 octobre 2017

Contact : Paris 0033145654301

Contact : Sénégal 00221 33 852 33 63 / 77 558 00 36

DU NOUVEAU

157 vues

Développement local : « La question du croisement fertilisé de L’OFFRE des Territoires et de… » Bounama KANTE

Développement local : « La question du croisement fertilisé de L’OFFRE des Territoires et de la DEMANDE des Territoires apparaît comme un impératif. » Bounama KANTE

Avec le PSE (Plan Sénégal Émergent), l’ACTE 3 de la Décentralisation est un des dispositifs institutionnels préconisés pour booster le développement économique et social de notre Pays avec une articulation souhaitée entre le développement des Territoires et celui de la Nation toute entière. Rappelons que L’Acte 3, en plus de la territorialisation des politiques publiques, ambitionne d’organiser notre PAYS en territoires viables, compétitifs et porteurs de Développement. Dès lors la question du croisement fertilisé de L’OFFRE des Territoires et de la DEMANDE des Territoires apparaît comme un impératif. IL s’agira d’identifier les possibilités de développement des Territoires appelées opportunités et à partir d’une exploitation judicieuse de celles-ci arriver à enclencher le processus de développement des Territoires et au-delà du Pays. Nous aurions bien aimé qu’il en soit ainsi. C’est le lieu malheureusement de relever avec indignation certains manquements qui tant que restant à l’État compromettront le Développement de nos Territoires. En effet les sociétés concessionnaires telle que la SONATEL refuse de payer la taxe relative à L’ODP (Occupation Domaine Publique) aux communes de la région de Tambacounda. La SODEFITEX est exonérée de Taxes depuis les années 90 dans un contexte où on voulait booster la Production. Ce contexte j’allais dire cette justification n’étant pas de mise il est inadmissible que cette société puisse se cacher derrière pour ne rien payer à la commune. Au même moment une Société comme SOCOCIM verse des milliards aux différentes Mairies de Rufisque. Du coup les collectivités Territoriales de la Région ne comptent pour un investissement sérieux que sur les Fonds d’équipement des Collectivités Territoriales. A cela il faut ajouter les lancinantes questions des chantiers inachevés, mal faits, ou qui tardent à démarrer il s’agit entre autre des chantiers de PROMOVILLES, PACASEN, PUMA….pour lesquels il faut de la diligence. Nous sommes la région la plus ensoleillée et à ce titre une STATION de PRODUCTION d’ENERGIE SOLAIRE devait exister à Tambacounda. Voilà des pistes de réflexions autour desquelles il me semble que la mobilisation doit être de mise. Pour les aspects sociaux liés à l’offre de services de Santé et d’Education nous comptons aborder avec vous prochainement. Last but not l’East La responsabilité sociétale d’entreprise est aussi une source de mobilisation de ressources financières que L’ETAT doit agiter au profit des collectivités Territoriales en vue de leur Développement.

Bounama KANTE , adjoint au maire de Tambacounda




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *