PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Débat sur la ville: « S’il y a une reforme à porter pour Rufisque, c’est bien la suppression des trois communes »

Partager

Invité de la radio Jooko fm, ce dimanche, dans l’emission Jaakarlo Politique animée par Moussa Pouye Jaraaf, le député Seydou Diouf, plaide pour la suppression des trois communes à savoir Rufisque-Est, Rufisque-Ouest ou Rufisque-Nord, au profit de la ville de Rufisque. Selon lui, la vieille ville est différente des autres villes. « Une ville comme Rufisque n’a pas la même configuration territoriale et la même concentration de collectivités territoriales que Dakar, Pikine et Guédiawaye. Le périmètre de la collectivité de Rufisque n’embrasse pas le périmètre de la collectivité du département. Il y a donc une distinction à faire. La ville a un territoire. Aujourd’hui quand on parle de Rufisque, on sait que ça commence par Diokoul et se termine vers Bata. La ville n’est pas de création récente du point de vue dynamique territoriale, du point de vécue des populations, parcours culturel, historique et sociologique, etc. Nous habitons Rufisque. Nous n’habitons pas Rufisque-Est, Rufisque-Ouest ou Rufisque-Nord. Ça c’est une fragmentation administrative qui n’a pas pris dans la mesure où les populations ne s’identifient pas à cela », dit Seydou Diouf, Secretaire Général du Parti pour le Progrès et la cotoyenneté (PPC) .


Le Président de la Commission des finances à l’Assemblée nationale d’ajouter : « Quand on crée une collectivité, c’est qu’il y a une identification d’une communauté par rapport à un espace territoriale bien défini. Tel n’est pas le cas dans ces trois communes qui ont été créées artificiellement par la réforme de 1996 qui avait mis en place les arrondissements et que la réforme de l’act 3 de la décentralisation a amplifié, dans le cadre de la communalisation intégrale. De mon point de vue, s’il y a une reforme à porter pour Rufisque, c’est bien la suppréssion des trois communes », conclut-il.

lerépublicain




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *