Slide background

Education/covid-19: la cosydep invite l’Etat « à renforcer la logistique »

L’État du Sénégal a encore instauré l’état d’urgence pour limiter la propagation de la pandémie. Cependant, les établissements scolaires fonctionnent malgré la panoplie de mesures qui ont été prises par le chef de l’État et son Gouvernement. 

Selon Cheikh Mbow, le directeur exécutif de la COSYDEP, « l’annonce de la deuxième vague et la nécessité de protéger les personnes vulnérables exigent une attention conséquente pour l’institution qui accueille le quart de la population. C’est l’école….. » Alors, c’est une urgence de mettre plus de rigueur et  de cohérence après ces récentes décisions qui ont été prises à la suite de la montée des cas positifs recensés ces dernières semaines, a-t-il ajouté. « Malheureusement en mission de Dakar à Matam, en passant par Dahra et Linguère, à chaque pose nous avons été interpellé par des parents, des enseignants, des apprenants qui ont exprimé leur inquiétude… » Ainsi l’État est appelé  à renforcer la logistique dans les écoles comme l’avait souhaité les syndicats de l’enseignement qui avaient toujours décrié le déficit de masque, de matériel pour assurer le lavage des mains et des tables-bancs suffisants en nombre pour faciliter la distanciation, selon M. Mbow. « Une école, un bloc sanitaire, un point d’eau, un gardien, une femme de ménage, un dispositif sanitaire complet, du matériel, c’est un paquet  minimum. Protéger les élèves et les enseignants, selon nous, a un double bénéfice. Ils ne seront pas  un vecteur de propagation, mais un moyen de conscientisation des familles », dira-t-il. C’était lors d’une mission effectuée à Matam… 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *