Slide background

Rentrée Scolaire 2021-2022 : La COSYDEP anticipe la prochaine année, liste les urgences et propose des mesures anticipatoires.

A quelques semaines de la reprise des cours, la COSYDEP monte au créneau pour revenir sur les moments forts de l’année scolaire 2020-2021. Selon un communiqué, elle a jeté un bref regard sur les résultats des deux années pour constater une baisse des taux de réussite : pour le CFEE de 72% à 62,14%, pour le BFEM de 74,52% à 67,96% et pour le BAC, de 48,22% à 45,27%. La Coalition signale l’urgence de s’atteler à l’orientation et à l’affectation de tous les admis pour éviter que leur joie actuelle ne soit vaine. La COSYDEP a aussi invité à répliquer l’initiative du Conseil Départemental de Kolda pour la dotation en tables bancs. Elle salue la décision du Président de la République d’ouvrir des classes préparatoires, une initiative qui permet d’offrir aux élèves un cadre approprié pour renforcer leur compétitivité. 
« A un mois et demi de la rentrée, la Coalition considère important d’anticiper les problèmes éventuels, dans le cadre de la préparation de la prochaine année scolaire. En effet, la pandémie de Covid 19 qui sévit encore et les menaces des maladies ayant pour cause l’insalubrité et le manque d’hygiène (choléra, Ebola, marburg, conjonctivite) sont autant de motifs qui doivent inciter à la mise en œuvre, dans la réflexion comme dans l’action, d’approches prospectives susceptibles de prévenir les problèmes au lieu de les subir. Dans cette perspective, la COSYDEP recommande que les vacances soient judicieusement mises à profit», peut-on y lire.  


La COSYDEP a aussi fait des suggestions aux autorités publiques pour « la prise en charge d’un minimum d’actions nécessaires. Allouer des ressources conséquentes à la mise aux normes des établissements comme l’enseigne la pandémie. La Coalition plaide d’une part, pour la réorientation des 30 milliards annoncés pour l’acquisition d’uniformes vers l’amélioration de l’environnement des apprentissages (1 école, 1 point d’eau, 1 bloc sanitaire) et d’autre part, pour l’augmentation du budget d’investissement ». Elle suggère aussi « d’engager les services déconcentrés dans l’amélioration de la qualité de l’environnement scolaire et la préparation de la prochaine rentrée scolaire (écoles vertes, désinfectées, salubres, sûres et fonctionnelles) et de solder le passif découlant des accords avec les enseignants ». Des études pour cerner les impacts de la Covid et le phénomène des violences en milieu scolaire ont été aussi suggérées. 
Des recommandations qui, selon le communiqué paru le 25 août 2021, constituent une contribution pour une préparation optimale de l’année scolaire 2021-2022, par la prévention des conflits et le traitement diligent des questions à forts enjeux.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *