PUBLICITE

Formation Métiers du bâtiment

Ouverture : 4 décembre 2017

Inscription à partir du 1 octobre 2017

Contact : Paris 0033145654301

Contact : Sénégal 00221 33 852 33 63 / 77 558 00 36

DU NOUVEAU

32 vues

Rentrée Scolaire 2018/2019 : « L’année scolaire qui s’annonce est une année … » (Cheikh Mbow, Cosydep)

Dossier éducation : « L’année scolaire qui s’annonce est une année complexe, il faudrait que… » (Cheikh Mbow, Cosydep)

La question qui taraude tous les esprits est de savoir si encore une fois l’année scolaire sera ou pas perturbée. Interpellés sur la question, les syndicats d’enseignants, notamment le SAEMS et l’UDENS, reste sceptiques. Pour eux, la seule et unique condition pour une année paisible reste et demeure le respect des accords signés le 30 Avril 2018. Pour le Secrétaire général du SAEMS, M. Saourou Sène, « la stabilité du système dépend entièrement du respect des engagements pris par l’Etat du Sénégal et signé dans un protocole d’accord. L’année peut bien être une année stable à condition que le gouvernement respecte les accords qu’il a signés avec les centrales syndicales. » Même son de cloche chez leurs camarades de l’UDENS. Cependant le gouvernement du Sénégal par la voie du Directeur de la Formation et de la Communication du MEN, M. Mohamed Moustapha Diagne, assure et rassure que toutes les conditions sont réunies pour une année stable et paisible, avec comme arguments les efforts consentis par l’Etat dans le cadre du respect desdits accords. La société civile pour sa part invite les différents acteurs à mettre l’intérêt suprême des enfants au-dessus de tout. Pour le coordinateur national de la COSYDEP, M. Cheikh Mbow, « l’année scolaire qui s’annonce est une année complexe, il faudrait que l’on puisse en prendre conscience. Complexe dans la mesure où elle va être une année électorale… Et nous savons qu’au Sénégal à chaque fois qu’on est dans une année électorale ça devient une année de vives tensions et l’éducation n’y a jamais échappé. » Par ailleurs, le coordinateur national de la COYDEP invite tous les acteurs à « bannir le refrain non-respect des accords »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *