PUBLICITE

DU NOUVEAU

usaidong3dsunubudget

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

cosy2

“Pour arriver aux performances souhaitées et voulues par les ANEF, il est essentiel de mettre en place un comité de suivi national.” (COSYDEP)

En 2013, l’Etat du Sénégal a décliné une nouvelle vision en matière d’éducation et de formation. Articulée au PSE et opérationnalisée à travers le Programme d’Amélioration de la Qualité, de l’Equité et de la Transparence (PAQUET-EF), ce programme ambitionne de bâtir à l’horizon 2030 : « Un système d’éducation et de formation en phase avec les exigences du développement économique et social, équitable, efficace, efficient, plus engagé dans la prise en charge des exclus, et reposant sur  une gouvernance inclusive, une responsabilisation plus accrue des collectivités locales et des acteurs à la base. ».

Ce programme vise entre autres objectifs, le renforcement de la déconcentration et de la décentralisation de la gestion de l’éducation. Cette option se traduit par l’injection de ressources importantes dans les structures éducatives sur la base de contrats de performances.

ANEF

En dépit de nombreuses réformes, le système éducatif sénégalais est toujours en-deçà des performances souhaitées. C’est tout cela qui a justifié la tenue des Assises Nationales de l’Education et de la Formation (ANEF)  en 2014 qui ont mobilisé dans toutes les régions et au niveau national, des milliers de ressources humaines et beaucoup de ressources financières.

Le Président de la République présida un conseil présidentiel sur les 300 conclusions issues des 7 commissions des Assises. A ce conseil, ont été opérationnalisées en 11 Décisions et 45 directives. A terme, il est visé la refondation du système éducatif.

Cependant, malgré la volonté de changer  de paradigme, les évaluations récentes montrent que le niveau d’acquisition des élèves reste faible et l’utilisation des ressources peu efficiente.

GMPE

C’est ainsi que dans  le prolongement  de  la mise en œuvre du Dispositif de Suivi des Recommandations issues des Assises Nationales de l’Education et de la Formation (DISRANEF), la Coalition des Organisations en Synergie pour la Défense de l’Education Publique COSYDEP a lancé et exécuté, avec l’appui de la fondation OSIWA, l’initiative intitulée“ Gouvernance et Monitoring des Performances du Service Public d’Education (GMPE).”

L’hypothèse de base de l’intervention de la Cosydep est :

  • La satisfaction des attentes des bénéficiaires,
  • La promotion d’une gouvernance démocratique
  • la mobilisation de tous les acteurs autour de l’éducation
  • l’implication et l’engagement d’une communauté éclairée
  • le renforcement des structures de gestion
  • le monitoring et la redevabilité
  • la gestion inclusive des ressources
  • des propositions d’amélioration des performances des apprenants.
  • la disponibilité d’outils d’aide à la prise de décisions

 

sont des clés efficaces de changement à travers :

 

(i)          la promotion d’une gestion participative face à la demande de redevabilité ;

(ii)        le soutien du monitoring des performances des apprenants sur l’accès, la qualité et la gouvernance.

(iii)      un appui pour le contrôle citoyen sur les porteurs d’obligation (Collectivités Territoriales, autorités académiques)

 

Ainsi l’objectif global du GMPE était de consolider un engagement national massif pour une gouvernance inclusive et efficace mais aussi un règlement responsable des questions qui conditionnent le renouveau de l’Education et de la Formation. Conformément aux principes directeurs de la politique éducative, un rôle important est dévolu aux acteurs à la base (enseignants, communautés, collectivités et élèves).

L’intervention qui ciblait principalement les Comité de Gestion d’Ecole (CGE) et les Gouvernements Scolaires (GS),  touchait  05 établissements scolaires  dans chacune des  14 régions du pays soit un total de soixante-dix (70) établissements.

 

Résultats

Grâce à la mise en place des CGE et Gouvernements Scolaires, la formation des membres de ces structures, les résultats suivants ont été obtenus :

  • Une nette amélioration dans la gestion des écoles
  • Plus de transparences
  • De meilleurs résultats scolaires
  • Des enfants plus responsables et qui affirment leur leadership

 

Défis

L’exécution de ce programme GMPE fait ressortir que l’école publique a tendance de se privatiser, les parents et la communauté sont de plus en plus sollicités à travers les CGE et sous d’autres formes.

 

Leçon

La leçon tirée de cette expérience du GMPE est que pour arriver aux performances souhaitées et voulues par les ANEF, il est essentiel de mettre en place un comité de suivi national.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *