PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Enseignement Moyen – Secondaire : Le SAEMSS exige la reprise sans délai du monitoring des accords signés.

Faisant face à la presse ce vendredi matin dans leur siège sis à la Patte d’Oie Builders, le bureau exécutif national du Syndicat Autonome des enseignants du Moyen et Secondaire du Sénégal (SAEMSS), a exigé du gouvernement en place, la reprise sans délai du monitoring des accords signés. Une exigence qui,  selon le SAEMSS, est motivée par un ensemble de points dont l’immobilisme du Gouvernement du Sénégal face à certains points du protocole d’accord signé le 30 Avril 2018 à savoir : La mise en place d’un système de rémunération juste et équitable entre les agents de la Fonction Publique; Les corrections à apporter sur les surimpositions notées injustement sur les salaires; La dématérialisation complète des procédures pour éradiquer de façon définitive les lenteurs administratives etc…
Dans le communiqué servi à l’issue de la rencontre les syndicalistes du moyen – secondaire de rappeler que : « Assurément, l’année scolaire 2019-2020 est riche en enseignements et en rebondissements pour les raisons évidentes de la covid-19, cette pandémie qui a bouleversé tous les programmes, toutes les stratégies, toutes les projections et tous les domaines d’activités…
« Pour le secteur de l’éducation, le premier discours du Chef de l’Etat sur le sujet tenu le 14 Mars 2020, a instruit la fermeture systématique de l’ensemble des établissements scolaires et universitaires dont la réouverture n’interviendra que le 25 Juin 2020. C’est l’occasion pour le SAEMSS de saluer à sa juste valeur l’engagement et le patriotisme des enseignants du Sénégal. »
Rappelant à l’opinion la position qu’ils estiment patriotique du SAEMSS, en ce qui concerne la reprise des enseignements à la date du 25 juin 2020, dans un contexte marqué par une forte progression de la pandémie de la Covid-19. « Nous avons été là, armés de courage et de persévérance pour éviter une année blanche à notre pays malgré le risque de contamination et la stigmatisation dont nous avons fait l’objet dans certaines localités. Les résultats furent sans appel avec des taux de réussites très appréciables et appréciés par l’opinion publique nationale sans exclusive. »
Poursuivant, le comité exécutif national du SAEMSS de souligner : « Autant nous pouvons nous satisfaire du comportement des enseignants durant cette pandémie (qui est encore là avec nous) autant nous le notons pour le déplorer l’immobilisme du Gouvernement du Sénégal face à certains points du protocole d’accord signé le 30 Avril 2018 :
– La mise en place d’un système de rémunération juste et équitable entre les agents de la Fonction Publique ;
– Les corrections à apporter sur les surimpositions notées injustement sur les salaires ;
– La dématérialisation complète des procédures pour éradiquer de façon définitive les lenteurs administratives ;
– Les questions de bonne Gouvernance (le relèvement des quotas des passerelles professionnelles, des mises en position de stage, la création du corps des administrateurs scolaires) ;
– Les nouvelles questions comme l’allongement de l’âge de la retraite et l’automaticité de la pension de retraite dès la suspension du salaire.
En guise d’information, il a été portée à l’attention de la presse et de l’opinion publique, qu’un préavis de grève de 2020 a été déposé sur la table du Gouvernement. Toutefois, d’après le document, ladite préavis de grève de 2020 n’a pas encore fait l’objet de discussion ne serait-ce qu’avec le Ministère de la Fonction publique et ou de leur direction n’a pas encore enregistré un accusé de réception
Enfin, le SAEMSS d’afficher publiquement sa volonté de faire face jusqu’au bout. « Nous ne transigerons pas. Mieux nous allons faire face ! 
Dans une longue liste de doléances déclinées en guise de rappel, le mouvement syndical d’insister sur : Le manque d’infrastructures, le déficit d’enseignants, la mauvaise gestion du corps enseignant, la surimposition, les lenteurs administratives dans la délivrance des projets et actes de divers ordres, des attentes de mise en position de stage, de la lancinante question de l’Éducation Physique et Sportive…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *