PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Covid-19/Reprise des cours: Déclaration de Saourou SENE SGN du SAEMSS

Encore beaucoup de supputations dans nos réseaux sociaux sur un sujet qui nous interpelle certes mais qui demande beaucoup de lucidité et de sérénité de la part de tous et de chacun. Le sujet c’est la reprise programmée des enseignements à partir du 2 Juin 2020.
Je précise d’emblée que jai pris part à la réunion par vidéo conférence avec les autres Secrétaires Generaux du G7 autour du Ministre de l’éducation national accompagné de ses collaborateurs. Cette réunion fait suite à celle que le Ministère a tenu avec les inspecteurs d’académie. Et selon les dires du Ministre il poursuit avec les autres acteurs de l’éducation comme les associations de parents d’élèves,les organisations de la société civile actives en éducation comme la Cosydep les coalitions EPT entre autres.
Pour ma part je rappelle que conformément à notre tradition syndicale je tiendrai une rencontre avec les membres du SP pour les informer du contenu de notre rencontre afin que le procès-verbal soit correctement dressé et adressé à nos responsables et dans nos réseaux sociaux.
D’ici là toute information tout commentaire ayant trait à notre position en tant que organisation responsable et respectable n’est que pure spéculation.
Camarades nous vivons des moments d’incertitudes,des moments cruciaux de notre vie nationale. Ces moments interpellent notre conscience citoyenne pour ne pas dire notre fibre patriotique .C’est la raison pour laquelle,nous ne saurions être en marge de l’élan de solidarité nationale comme nous l’avions exprimer à l’aube de la pandémie.
En ce moment nos frères: les agents de sécurité comme les agents de la santé sont entrain d’abattre un travail qui mérite notre reconnaissance unanime. Car comme dit l’autre quand Rome brûle tout citoyen devient soldat pour venir à son secours. Cet élan nous y sommes et nous y resterons.
Cependant il se trouve que chacun doit rester dans son rôle. Qu’est-ce que je veux dire ?
L’État du Sénégal qui a en charge l’éducation nationale qui a investi près de 500 Milliards a le droit d’imaginer comment faire pour sauver l’année scolaire comme c’est le cas du reste,pour tous les Gouvernements du monde. D’ailleurs ce qui serait surprenant c’est qu’après la date du 04 Mai qui avait été retenue que l’État reste muet par rapport au sujet de la reprise éventuelle des enseignements. Est il besoin de le rappeler lorsque la date du 04 Mai a été retenue mais la veille nous n’avions pas besoin de dire que nous ne reprendrons pas les cours parce que s’était évident,la situation de la pandémie ne l’autorisant pas.
D’ici le 02 Juin personne ne sait ce qui va se passer avec ce virus imprévu et non maîtrisé encore nulle part. Et vous le savez très bien personne n’ose badiner avec la santé des citoyens pour des préoccupations de sauvetage d’une année scolaire .Puisque comme on le dit en wolof ‘bala ngané nam néfa »
Et autant l’Etat du Sénégal est dans son rôle autant nous organisations syndicales nous savons ce qui relève de notre responsabilité. Vous nous avez responsabilisé nous assurerons cette responsabilité dans toutes nos démarches et nos actions au quotidien. Il est avéré que si le 02 Juin la situation médicale du pays recommande une nouvelle projection pour une autre date celui qui est habilité à le dire le dira à défaut nous assumerons notre responsabilité de défenseur des travailleurs.
D’ici là je souhaite que nous restons optimistes et positifs comme tous les hommes de bonne foi .Je ne voudrais pas non plus que nos analyses et commentaires de la situation laissent entrevoir une dose de pessimisme pour notre école et qui nous présenteraient comme des oiseaux de mauvais augure. Cette posture ne doit pas être la nôtre. Cest notre école c’est notre gagne pain c’est aussi notre nation.
La pertinence de toute chose ne dépendant que de son opportunité laissons le temps au temps et le moment venu et selon la situation nous apprécierons en toute indépendance et en toute responsabilité.
Il y en a même qui disent que le Secretaire Général doit faire une sortie dans la presse .Et pour dire quoi ? Pas plus que ce que j’ai déjà dit lorsque le Gouvernement avait retenu la date du 04 Mai pour la reprise des cours.
Encore en ma qualité de personne morale du plus grand syndicat du Moyen secondaire je rappelle à tous notre grande responsabilité dans ce qui se fera aujourdhui,demain et peut-être après demain. En tout état de cause nous devons rester sereins,lucides et vigilants.
Je voudrais terminer ce message par renouveler au nom de vous tous notre profonde reconnaissance au travail inlassable des agents de la santé de notre pays (tous corps confondus) les forces de sécurité,et tout ceci traduit l’excellence de la formation reçue à partir de nos écoles et universités. La vérité est que comme le dit Mariama Ba « les enseignants cette armée noble aux exploits quotidiens jamais chantés jamais décorés  » demeurent la racine invisible qui garantit à l’arbre la substance nourricière qui lui permet de fleurir et de produire ses fruits.
Comment ne pas profiter de l’opportunité du mois béni du ramadan qui fait suite au saint temps du carême pour vous demander à vous tous de m’accorder votre pardon. Je vous accorde le mien et je prie Allah pour qu’il nous extirpe cet ôte indesirable de toute l’humanité.


SAOUROU SENE SGN DU SAEMSS




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *