SUNUGOX.INFO

Affectations de 8100 enseignants : « C’est la 1ere fois qu’on injecte autant d’enseignants en une année dans le système éducatif national » (MEN)


Le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, a annoncé l’affectation de 8100 nouveaux enseignants cette année pour résorber le déficit en personnels dans les établissements scolaires.

« Ce nombre d’enseignants affectés (…) en une année est historique », a dit M. Talla.

Il s’exprimait, jeudi, lors de la cérémonie officielle de célébration de la Journée nationale de l’éducation des filles, organisée au Centre régional de Formation des Personnels de l’Education (CRFPE) de Fatick.

La cérémonie a enregistré la participation du directeur du Bureau de l’Unesco, à Dakar, Dimitri Sagna, des autorités administratives et des élèves de la région.

« C’est la première fois qu’on injecte autant d’enseignants en une année dans le système éducatif national », a déclaré le ministre de l’Education nationale.

« Parmi ces nouveaux enseignants, il y a 5000 enseignants affectés, plus de 2500 enseignants issus des écoles de formation et 600 enseignants venus de la Faculté des Sciences et Technologies de l’Education et de la Formation (FASTEF) », a-t-il précisé.

Mamadou Talla a assuré que toutes les demandes des inspections d’académie en instituteurs, professeurs du moyen, du secondaire, de daaras modernes, ou encore en franco arabes, ont été satisfaites.

Pendant ce temps, a-t-il signalé, d’autres enseignants sont encore en formation dans les CRFPE.

Il a également rappelé que depuis trois ans le ministère injecte chaque année entre 2500 et 3000 enseignants sortis des écoles de formation dans le système éducatif.

Ces efforts de l’Etat pour résorber le déficit d’enseignants sont liés aux flux importants de nouveaux élèves enregistrés tous les ans dans les écoles, a expliqué le ministre.

« Chaque année, nous enregistrons près de 457 000 nouveaux élèves qui arrivent dans nos établissements », a-t-il indiqué, évoquant aussi une demande en table-bancs, en enseignants, en construction de salles de classe, d’abris provisoires à résorber.

De même, il a fait part de « 50.000 mètres de linéaires de mur à réaliser, 1100 blocs d’hygiène et 602 blocs administratifs, 1525 abris provisoires à remplacer’’.

Source : Agence de Presse Sénégalaise

Partager