Sabodala NORD Sabodala SUD

Sabodala NORD Sabodala SUD: Le village de tous les paradoxes, La SGO aux bancs des accusés.

Le village de sabodala est, on le sait, le village qui pourvoit le plus d’or dans ce pays. Le premier exportateur d’or dans ce pays. Et si l’or est la première exportation du Sénégal, sabodala est la première richesse de ce pays. Teranga Gold est la société minière qui exploite son or. Elle fait des résultats satisfaisants et” font beaucoup, mais pas assez” avait dit le maire de khossanto. La visite dans ce village du médiateur de la République, Alioune Badara CISSE, a fini de remettre sur la table les nombreuses injustices que vivent les populations de sabodala. Le médiateur de la République s’est rendu dans ce village en plein jour et a été choqué de voir une aussi grande injustice. Il n’a vu que l’état de la route et avait qualifié de “moralement indéfendable” les actes que posent la SGO. Il avait pour exemple citer les quelques km bien faits de l’entrée du village á l’usine de la SGO, comparer á l’état désastreux de la route Bembou-sabodala. Mais il faut le noter « les patrons de la SGO n’empruntent jamais cette route, ils viennent ici par avion, donc n’ont rien à faire de l’état de la route. Ce n’est pas leur problème » nous a confié M. DANGNOKHO, un jeune de Sabodala. Mais il ya bien plus honteux et bien plus paradoxal. Les mines de Sabodala rapportent gros, très gros. Pour les dix dernières années, 12 M+ d’ONCES. En 2015 le rapport annuel produit par la société livre les informations suivantes : production d’or ; 182 281 onces ; un chiffre d’affaire de 224 620 000 dollar us, soit plus 123 milliards 541 000 000  F CFA. Voilà les chiffres officiels « mais tout le monde sait qu’ils  gagnent bien plus »avait lancé M. CISSE. En plus du contraste du contraste qu’offrent les deux routes, il existe 2 Sabodala. Un Sabodala SUD RICHE, très riche et UN Sabodala NORD PAUVRE très pauvre. La nuit tombée à Sabodala le visiteur est moralement choqué de voir que le village sans électricité est dans l’obscurité la plus totale  mais que dans  l’usine de la SGO « on arrive à peine à utiliser toute la capacité de la centrale électrique ». Qu’es-ce qui pourrait empêcher la SGO d’électrifier le village ? C’est à croire qu’il n’y a que l’or qui les intéresse. Aucun plan de formation des jeunes, aucune pitié pour les milliers de personnes « qu’ils pensent même déloger » pour avoir plus d’OR.  Le médiateur de la République s’était demandé comment la SGO pouvait se sentir à l’aise dans cette situation, dans ce contraste « C’est moralement inexplicable ». L’électrification du village est la plus vielle doléance du maire et des populations de Sabodala. « Tout projet d’investissement surtout en eaux sont bloqué faute d’électricité. Nos forage fonctionnent toujours avec des groupe à gazoil  qui tombent tout le temps en panne » nous a confié Mamadou CISSOKHO, maire de SABODALA

Sunugox

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *