Partage sur la mise en œuvre du PSE dans la région de Tambacounda….

Partage sur la mise en œuvre du PSE dans la région de Tambacounda : Entre réalisations et défis

Le ministre en charge du PSE, le docteur Cheikh Kanté, le gouverneur de Tambacounda et l’ensemble des autorités locales ont pris part à un Crd ce 24 avril dans les locaux du Conseil départemental de la ville.
Cette rencontre a été le prétexte pour faire l’évaluation globale de l’ensemble des projets déployés dans le cadre du suivi du plan Sénégal émergent. Cinq ans après le conseil des ministres décentralisé qui y avait eu lieu en 2013. Tambacounda présente aujourd’hui un taux d’exécution des projets à hauteur de 79%. Avec des réalisations majeures telles que : Le Projet d’appui au développement agricole et à l’Entrepreneuriat Rural (PADAER); Le programme de développement de l’accès à l’eau, la réhabilitation de la route Tambacounda-Dialakoto longue de 65 km; Le programme de 100 logements de la SN HLM… Pour pallier le déficit de logements et répondre au défi de l’urbanisation, la Sn Hlm, s’est lancée dans un projet d’urbanisation et de création de logements sociaux dans la région de Tambacounda. Un projet qui vient se greffer dans la politique sociale du plan Sénégal émergent. Désormais, à travers le projet des Parcelles Assainies de Tambacounda, la Sn Hlm mettra à la disposition des populations des terrains viabilisés ainsi que des logements à coût réduit. Pour se faire, le Dg de la Sn Hlm a précisé : « l’autorisation de construire est disponible, le marché a été attribué à l’entreprise Kébé Khéweul. Le démarrage des travaux est prévu en juin, d’ici 18 mois la première phase devrait être bouclée. »  Par ailleurs, le ministre en charge du PSE s’est félicité des avancées notables enregistrées dans la région. Non sans manquer de rappeler la nécessité de lutter contre la pathologie de l’urbanisation a-t-il déclaré…Parmi les projets phares figurent la réhabilitation du chemin de fer Dakar-Bamako, le pôle urbain de Tambacounda sur 300 hectares ainsi que l’Université du Sénégal Oriental. Cependant, avec un taux de chômage de 37% et un taux d’alphabétisation de 27%, la localité a des défis à relever en terme d’urbanisation, de réduction du chômage des jeunes et de facilitation de l’accès des femmes au financement de leurs activités, entre autres…

 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *