Slide background

Louga : Conseil départemental de Louga

Conseil départemental de Louga : « le Groupe Ferrometal sera bien présent à Louga

« On ne peut pas se baser sur des rumeurs pour priver les populations lougatoises de projets créateurs d’emplois et de revenues ». C’est en ces termes que le président du Conseil départemental de Louga a voulu montrer sa détermination à poursuivre le partenariat entre son institution et des investisseurs internationaux portés par le Groupe Ferrometal. Cela fait suite à une interpellation d’un journaliste qui considère que le Groupe Ferrometal ne jouit pas d’une certaine notoriété dans le Ndiambour parce que tout simplement son premier projet d’implantation d’une usine de démantèlement de navire à Potou a été rejeté par les autorités étatiques. Le président du Conseil départemental de Louga Amadou Mbery Sylla faisait face à la presse locale pour faire le bilan de sa tournée européenne en compagnie de ses collaborateurs.

Le Député Amadou Mbery Sylla, président du Conseil départemental de Louga ne veut que des gens se basent sur des rumeurs pour empêcher son projet d‘industrialisation du département de Louga. Il considère que sa récente tournée européenne qui lui a permis de nouer des partenariats avec des investisseurs internationaux sur différents projets porteurs d’emplois et de revenus pour ses administrés, doit être appréciée à sa juste valeur. « Nous avons rencontré des investisseurs déjà présents au Sénégal et qui se sont engagés à accompagner le Conseil départemental de Louga dans son programme d’industrialisation et d’amélioration des conditions de vie des populations du département de Louga. S’il y’a des personnes qui doutent de la fiabilité d’un de ces partenaires en l’occurrence le Groupe Ferrometal, nous sommes mieux placés que quiconque pour le savoir » a-t-il fait savoir.

« Le projet d’implantation d’une usine de démantèlement de navire à Potou du Groupe Ferrometal n’a pas été retenu par les autorités parce que tout simplement elles craignaient des incidences sur la vie des populations. Mais cela n’enlève en rien la fiabilité et le sérieux du groupe espagnol déjà présent à Linguère plus précisément à Yang Yang où il dispose d’une usine de calcaire et à Ouarkhokh pour une usine d’eau minérale. Si le ministre de l’industrie et des Mines Ali Ngouille Ndiaye accepte ces projets du Groupe Ferrometal dans sa zone, nous, nous n’avons rien à craindre » précise le Député Mbery Sylla.

Selon le secrétaire général du Conseil départemental qui était de la tournée européenne, le Sénégal est un pays de Droit où les Lois et règlements organisent parfaitement le processus de mise en place d’unités industrielles dans le pays. Donc personne ne peut introduire un projet avec un partenaire international au Sénégal sans passer par ce processus. Il faut avoir l’autorisation des ministères de l’industrie et de l’environnement pour ensuite passer à l’étude d’impacte environnementale. « Ce processus sera respecté et on ose croire que les projets portés par le Groupe Ferrometal et ses associés au bénéfice des populations de Louga verront le jour » soutient Amadou Yerri Ba.

En effet le Groupe Ferrometal s’est engagé  dans les domaines de la conserverie de poissons, la fabrication d’emballages en carton, la construction de logements sociaux et la mise en place d’une usine de transformation des mangues. Il s’est agi aussi de la mise en place à Potou ou Léona d’un Centre de stock pétrolier, de l’agro-industrie, de l’industrie chimique, la production de ciment colle, et le tourisme. Dans le même sillage le Groupe Ferrometal s’est engagé à accompagner le Conseil Départemental de Louga pour la mobilisation d’une bonne partie d’un crédit autorisé par la Banque   -Mondiale pour le Sénégal, d’un montant de  07 millions de Dollars depuis 05 ans déjà.

Un autre investisseur espagnol porté par le Groupe Ferrometal a marqué son engagement et sa volonté de mettre en place dans le département de Louga, une usine de fabrication d’une forme d’herbe fourragère bio, qui va alimenter des  pôles de production : un pôle de production d’aliment de bétail, un pôle de production de produits cosmétiques, et enfin, un pôle de production d’une huile combustible bio pour les avions.

 

Source Igfm

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *