«L’agriculture va changer le visage du pays»…

«L’agriculture va changer le visage du pays» Moustapha Lô Diatta, (Ministre)

L’affaiblissement des rendements agricoles, suite aux grandes détresses et aux programmes d’ajustements structurels a servi de déclic à l’émigration massive de la main d’œuvre agricole de notre pays. Cela a complètement zappé le développement rural et réduit la capacité d’assurer la sécurité alimentaire. Ces propos sont de Moustapha Lô Diatta, ministre délégué chargé de l’accompagnement et de la mutualisation des organisations paysannes, en visite à Sédhiou dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’alimentation (Jma). Conscients que la migration n’est pas la solution pour un développement durable de nos collectivités, le ministre a souligné que seuls le développement et l’attraction de l’agriculture peuvent booster l’envol économique du pays. C’est pourquoi, il a rappelé les vastes programmes agricoles visant à renforcer la sécurité alimentaire, à développer des filières à haute valeur ajoutée et à préserver l’équilibre socioéconomique. Pour le ministre, l’espoir est permis à Sédhiou, une région qui regorge d’énormes potentialités avec ses filières rizicoles, bananières, anacardes et piscicoles. Après avoir visité les vallées rizicoles de Samiron, la ferme agricole d’un émigré, le domaine agricole communautaire (Dac) de Séfa, Moustapha Lô Diatta se dit convaincu que l’agriculture va changer le visage du pays et mettre fin au phénomène migratoire comme clairement indiqué dans le plan Sénégal émergent. Le ministre a adressé au nom de son collègue de l’Agriculture et de l’équipement rural, ses remerciements au parrain de cette 37ème édition de la Jma et à la Fao, à la coopération italienne à travers le Projet d’appui au programme national d’investissement agricole (Papsen).

 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *