Slide background

Cri de cœur : NE TOUCHEZ PAS

Cri de cœur : NE TOUCHEZ PAS À NOS RESSOURCES NATURELLES (Par Fanta Cissé)

Bonjour. Je vous écris par rapport à un sujet qui me tient à cœur et étant donné que vous êtes la voix des sans voix, j’ai voulu partager ça avec vous. Je n’ai même pas encore 25 ans et je poursuis des études supérieures en Sciences mais j’ai peur pour l’avenir de mon pays. J’ai le cœur meurtri et voici ce que je pense de la situation:

Des ressources naturelles importantes ont été découvertes dans notre sol, sans que nous soyons sûrs que notre richesse à nous, sera gérée convenablement. Nous les jeunes avons notre mot à dire par rapport à cela, car il y va de notre avenir. Nous pouvons citer des multitudes de pays qui sont dans la misère et le chaos à cause de la mauvaise exploitation de leurs ressources et de l’emprise des Occidentaux sur celles-ci, donc il est normal que nous soyons inquiets pour notre Sénégal, notre lendemain, celui de nos enfants et des dizaines de générations à venir. Nous ne voulons pas de ce chaos dans notre pays et espérons que l’usage de nos ressources telles que le gaz, le pétrole et le zircon soit non seulement tracé mais que l’on ne laisse pas les Français exploiter nos ressources comme bon leur semble et nous laisser un pourcentage médiocre d’une valeur qu’eux-mêmes, fixeront pour nous. Étant donné que nous serons comme des aveugles, si on nous dit j’ai 10 000 francs Cfa donc je t’en donne 1000 alors qu’en vérité, tu en as 50 0000, “lolou moy rey ngua gnou“ (Tu nous a tué). Nous, les générations futures voulons que nos ressources naturelles soient protégées car nous ne voulons pas persister dans la médiocrité. Nous ne voulons plus de cette Afrique taxée de table rase ou de bonhomme assis sur un trésor inestimable qui mendie. Nous souhaitons atteindre les hauts sommets dans les années à venir afin que nous n’ayons plus besoin d’aller en Occident pour nous  faire rapatrier par la suite comme des indigènes, pour que nous puissions manger à notre faim, nous soigner gratuitement, nous éclairer, voyager, croire en nos rêves et les réaliser. Nous ne voulons pas en échange des facilités de migration vers l’Europe, des prolongations de la durée des titres de séjour ou de la naturalisation d’une infime partie de la population après des années de calvaire. Juste NE TOUCHEZ PAS À NOS RESSOURCES NATURELLES et que les occidentaux ne boivent plus notre sang sur nos territoires grâce à une monnaie faible d’exploitation qui est le franc Cfa pour ensuite ,nous combattre et nous cracher dessus, sur leurs soi-disant espaces protégés ! Nous africains, en tant que survivants de l’histoire que nous sommes à plus d’un titre, il nous faut envisager, l’avenir avec réflexion et recul et ne jamais exclure le scénario selon lequel, l’histoire pourrait se répéter.  Il nous faut arrêter de nous présenter et nous représenter comme des victimes constantes de l’histoire et consentantes des siècles. Qu’est-ce qui pousse nos Etats à signer des accords léonins dans lesquels leurs moindres intérêts sont inexistants.  Le défi évident de notre génération est celui de faire basculer l’Afrique sur la pente de son destin en reprenant possession et reconquérant certains pans de souveraineté de nos économies. Nous ne voulons pas que les mêmes erreurs se répètent pour notre Sénégal, chers dirigeants.

Fanta Cissé

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *