full screen background image

Le Conseil Présidentiel pour l’Investissement est…

« Le Conseil Présidentiel pour l’Investissement est la boussole économique et sociale … afin de bâtir ensemble une prospérité durable …. «  M. Macky Sall

La 13e session du Conseil Présidentiel de l’Investissement s’est tenue ce lundi 20 novembre 2017 au centre international conférence Abdou Diouf de Diamniadio. Sous la présidence effective du Président Macky Sall, cet évènement qui accompagne le Plan Sénégal Emergent (Pse), est un moment d’échanges entre le gouvernement et le Secteur privé national et international. Cette rencontre est une occasion pour le chef d’Etat d’exprimer à tous les acteurs de la vie économique de la nation, sa satisfaction et sa reconnaissance pour leur engagement constant au service du développement du Sénégal. Selon le Président Sall, le Conseil Présidentiel de l’Investissement permet d’apprécier la qualité des performances mais surtout l’ampleur des défis à relever sur notre chemin pour l’émergence. « Le Conseil Présidentiel pour l’Investissement est la boussole économique et sociale qui nous indique les voies à emprunter afin de bâtir ensemble une prospérité durable fondée sur une croissance forte, soutenue et inclusive », indique le président de la République qui a magnifié cette rencontre. Répondant aux différentes préoccupations posées par les acteurs du secteur privé, Macky Sall rassure. Il dit : « Les réformes majeures engagées par le gouvernement, ont permis d’améliorer de manière substantielle, l’environnement des affaires et la compétitivité de notre économie. En effet, l’essentiel des indicateurs sont positifs comme le révèlent les principales structures de notation. L’enquête Doing Business a présenté les avancées notables en matière de transfert de propriété, de coûts de transferts rabaissés, ainsi que l’amélioration du taux de recouvrement de créance d’une entreprise déclarée en situation d’insolvabilité ». Pour le chef de l’Etat, il est nécessaire de rappeler au chapitre des défis, pour revenir sur quelques-unes des priorités issues du dialogue avec le secteur privé national. Pour cela, il a été noté l’urgence d’amplifier le rythme des réformes pour encourager les investissements industriels qui sont source de transformation positive. Pour la question de la fiscalité qui fait partie des préoccupations majeures du secteur privé, le Président Sall a demandé à ce que celle-ci soit rendue plus simple. A l’en croire toujours, il recommande au gouvernement et au secteur privé qui ont bien répondu à l’appe,l de poursuivre la réflexion sur la fiscalité afin de la rendre, plus efficace et plus attractive, mais sans mettre en péril l’équilibre budgétaire. « Je trouve moi-même que notre fiscalité est trop complexe, il faut la rendre plus facile à mettre en œuvre », a reconnu le locataire du Palais. Pour conclure, le Président Macky Sall soutient aussi l’accès à la commande publique, à la concurrence, au partenariat public-privé et aux opportunités qu’offrent les zones économiques spéciales

 

 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *