Slide background

Ville de Rufisque/ locales 2021 : la coordination communale de BBY de Rufisque Ouest disqualifie Ismaïla Madior Fall.

Après la sortie du Ministre d’État Ismaïla Madior Fall qui a tenu à apporter des précisions sur le choix des candidats qui devront briguer le suffrage des populations, des responsables politiques de la coalition BBY ont tenu à répliquer. Et c’est M. Mamadou Thiombane Lô, membre de la cellule communication  de  BBY/Rufisque Ouest, qui est monté au créneau.

Ainsi dira-t-il : « nous avons été surpris par les propos tenus par  Ismaïla M. Fall. Surpris parce que venant de quelqu’un que certains considèrent comme un responsable. Un responsable ce n’est pas un niveau d’études, c’est d’abord un comportement. Ismaïla Madior Fall a fait savoir qu’il est le seul Rufisquois qui fait partie du secrétariat exécutif de l’APR. Mais il oublie qu’être membre du secrétariat exécutif n’est pas dû à son mérite. Cela ne veut point dire qu’il a une base politique ou la preuve d’une quelconque représentativité à Rufisque, car il est en déphasage avec les réalités des Rufisquois. Il ne réside même pas ici. C’est pourquoi nous le comprenons car il n’a jamais eu à occuper un poste électif », a dit d’emblée M. Lô. Toujours en marge de sa visite au quai de pêche,  le ministre d’État avait également affirmé avoir entamé des démarches auprès des responsables politiques de l’APR, mais aussi de la coalition BBY  de Rufisque. Mais selon Mamadou Thiombane Lô, « pour réunir les membres d’un même groupe, il faut d’abord en faire partie. Ceux-là qu’il avait réunis (le 25 Août dernier), aucun d’eux n’est représentatif dans les trois communes de Rufisque. Les responsables politiques de Rufisque c’est  Albé Ndoye à l’Est, Oumar Mané au Nord, Souleymane Ndoye à l’Ouest. Celui qui n’est pas en harmonie avec ces derniers tu ne devrais en aucun cas parler en leurs noms. Jusqu’ici Ismaïla M. Fall n’a rencontré aucun maire ni aucun  responsable politique d’envergure, ni de l’APR encore moins d’autres formations politiques  », a-t-il dit. Par ailleurs, le responsable politique, réagira à la sortie d’Abdou Salam Guèye, un proche du ministre d’État qui avait dit à qui voulait l’entendre  que la candidature de son mentor est plus que légitime. En effet, selon lui, « Abdou Salam Guèye, qui c’est vrai,  fait partie de l’APR, mais n’y pèse rien du tout, même moi je suis plus représentatif que lui », a-t-il fait savoir. Pour finir, M. Lô a tenu à rappeler que l’ancien ministre de la justice n’est venu à Rufisque qu’en 2019 lors de la présidentielle et n’a jamais pris part aux rencontres organisées par ses camarades. Mais le ridicule ne tue pas. En plus, il est en déphasage avec les réalités des Rufisquois. Pour connaître le problème des Rufisquois, il faut vivre à Rufisque, Ismaïla ne réside  même pas ici. il n’a jamais eu à occuper un poste électif. C’est le président de la République qui  l’a toujours nommé à des postes. Alors que les leaders politiques ont été toujours présents et sont toujours là pour veiller aux besoins des populations, comme pour  les inondations qui se sont produits dernièrement. » En guise d’exemple il citera le député Souleymane Ndoye, président du Conseil départemental, qui  a dégagé de gros moyens dans, plusieurs  quartiers  de Rufisque pour l’évacuation des eaux de pluie. 

Pour rappel, la coalition BBY, élargie à la majorité présidentielle,  a été renforcée il y a de cela quelques mois à la commune de Rufisque Ouest sous la supervision du Député Souleymane Ndoye.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *