PUBLICITE

Formation Métiers du bâtiment

Ouverture : 4 décembre 2017

Inscription à partir du 1 octobre 2017

Contact : Paris 0033145654301

Contact : Sénégal 00221 33 852 33 63 / 77 558 00 36

DU NOUVEAU

20 vues

Patte d’Oie Builders : L’Association de maraîchers s’oppose au projet de …

Patte d’Oie Builders : L’Association de maraîchers s’oppose au projet de construction d’habitations dans la zone des Niayes

En conférence de presse ce matin, l’association des maraîchers de la Patte d’Oie Builders a manifesté son désaccord et sa réprobation du projet de construction d’habitations pour les employés de l’Onas dans la zone des Niayes, précisément à la Patte d’Oie Builders.
Selon Arona Ndiaye, le président de cette association, « un décret signé par les autorités étatiques avait ordonné l’élaboration et la mise en oeuvre du programme d’action pour la sauvegarde et le développement urbain des Niayes et zones vertes de Dakar ». Cependant aujourd’hui, la direction de l’Office National de l’Assainissement du Sénégal a décidé de prendre cet espace pour la construction d’habitations pour les employés de l’entreprise. Ce qu’ils ne comptent pas laisser faire.
Selon toujours le président, ils ont saisi les autorités de la République pour alerter sur le danger que la destruction de ce poumon vert pourrait engendrer comme conséquence néfaste, mais à leur grande surprise rien n’a été décidé sur cette affaire. « Nous avions rencontré le préfet de Dakar, mais il n’y a pas d’éléments tangibles qui montrent que l’Onas va renoncer à ce projet » confie t-il à la presse.
Toutefois, Arona Ndiaye avertit :  » s’il y a lieu de porter le combat auprès des plus hautes juridictions, nous le ferons. »
La zone des Niayes/Patte d’Oie se présente comme le dernier poumon vert de la ville de Dakar avec une superficie de 35 ha. L’agriculture y est pratiquée depuis 1937, et le potentiel économique est aujourd’hui estimé selon les maraîchers à 1,7 milliard de francs Cfa. Ce même site avait déjà été déclaré d’utilité publique et sauvegardé par la loi coloniale du 26 Juillet 1952…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *