Slide background

Immersion à l’ISEP de Diamniadio: « le Sénégal doit rompre avec le système classique d’enseignement. » (PR Mbossé Ndiaye Gueye, Dir.)

Implanté depuis quelques années au pôle urbain de Diamniadio, l’Institut Supérieur d’Enseignement Professionnel de  Diamniadio (ISEP) est dirigé de  main de maître  par le Pr Mbossé Ndiaye Guèye depuis le 22 décembre 2020. Ce pur produit de l’école sénégalaise qui a enseigné plus de 22 ans et servi à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis après avoir soutenu sa thèse à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, dirige cette entité créée en  application de la décision n°1 du Conseil présidentiel sur l’Enseignement supérieur du 14 août 2013 instruisant de « réorienter le système d’enseignement supérieur vers les sciences, la technologie, les formations professionnelles courtes. »  

Le gouvernement du Sénégal, à travers le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation, a démarré l’exécution du programme d’implantation d’un vaste Réseau d’Instituts supérieurs d’Enseignement professionnel (RISEP) sur l’ensemble du territoire national. Pour rappel, cette importante décision prend en compte l’une des soixante-dix-huit (78) recommandations formulées par les différents participants de la Concertation nationale sur l’Avenir de l’Enseignement supérieur (CNAES) qui s’était tenue en avril 2013, plus précisément de la recommandation n°50. 

Selon Mme Guèye, les activités pédagogiques proposées dans les ISEP sont en parfaite cohérence avec les orientations stratégiques du Plan Sénégal Émergent (PSE), notamment en son axe 2 consacré au triptyque Capital humain, Protection sociale et Développement durable. » Elles s’inscrivent dans la dynamique de développement d’un monde profondément compétitif qui accorde une place de choix au SAVOIR et à la compétence, dans la formulation et l’exécution des politiques de développement socio-économique des nations qui le composent. « Nous formons particulièrement sur les métiers de l’automobile et des TIC. Pour les métiers de l’automobile nous avons 4 filières  avec la Mécanique Automobile, Électricité, Électronique Automobile, Froid Climatisation Automobile et  Carrosserie Peinture Automobile. Pour les TIC nous avons 6 filières :   Analyse de Performance Digitale (APD), Développement Back End (DBE), Développement Front End (DFE), Réseaux, Sécurité Iot (RIOT)  Administration de Bases de Données (ABD),  Gestion des Données de l’Entreprise (GDE)… » 

Le modèle pédagogique des ISEP est articulé sur des offres de formation à cycle court (BAC+2) qui sont conçues selon les normes et les modalités paradigmatiques de l’Approche par les Compétences, avec notamment une centration des activités de formation sur les apprenants et un intérêt particulier accordé au pragmatisme. Par ailleurs, pour mieux répondre aux besoins de notre économie et des entreprises, les offres de formation de ces établissements publics d’enseignement supérieur, sont élaborées en fonction des spécificités géographiques et socio-économiques des territoires d’accueil et, plus particulièrement, de celles de leurs besoins en emplois. À cet effet, les orientations pédagogiques des ISEP s’appuient sur un système d’alternance école/entreprise et un partenariat fécond avec des entreprises en activité dans les filières de formation choisies, en vue de rendre immédiatement opérationnels les apprenants. À cet effet, Mme Guèye estime que « le Sénégal doit rompre avec le système classique d’enseignement. On devrait pouvoir orienter dès la seconde, les élèves vers les structures de formation professionnelles. » À l’ISEP de Diamniadio, les filles sont autant intéressées par ces formations car elles sont très représentatives dans les 748 qui ont pu bénéficier de ce programme qui va booster l’employabilité des jeunes et plus de 2. 000 jeunes sont visés dans les années à venir.  C’est du moins l’ambition de la directrice Mme Bossé Ndiaye Guèye.  En vue de donner corps à ses objectifs de performance pédagogique, l’ISEPPDD est en train de mettre en œuvre une politique de développement d’un partenariat fécond et mutuellement bénéfique avec des entreprises et industries en activité dans ces domaines de formation, à savoir dans l’automobile et les TIC. L’inauguration de ce joyau installé au cœur de la Cité du Savoir prévue ce 29 juin par le chef de l’État Macky Sall, symbolise fortement cette volonté politique affirmée du Président de la République de faire des économies du savoir, l’un des principaux moteurs de développement du Sénégal…

Anta Diamé/Sunugox

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *