DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Gestion des déchets solides: Le PROMOGED, une aubaine pour les habitants de Keur Massar

PROMOGED une meilleure gouvernance dans la gestion des déchets.

Le Chef de l’Etat, Macky Sall a procédé , au lancement officiel du Projet de Promotion de la Gestion Intégrée et de l’Économie des Déchets Solides (PROMOGED). La cérémonie officielle se tient à l’heure où ses lignes sont écrites à la décharge de Mbeubeuss, dans la commune de Malika dans la banlieue Dakaroise. Le projet déroulé sous l’impulsion du ministère de l’urbanisme, du logement et de l’hygiène publique, vise à renforcer la gouvernance en matière de gestion des déchets solide au Sénégal et d’améliorer les services de gestion des déchets solides dans plusieurs villes sélectionnées.
 
Seconde phase du programme national de gestion des déchets (PNGD) défini en 2014, le PROMOGED entend couvrir 138 communes réparties dans différentes régions du pays.
 
D’un coût de 206 182 372 111 FCFA, le PROMOGED cible spécifiquement le Pôle Dakar avec un vaste projet de mise en place d’infrastructure et le projet de résorption de la décharge de Mbeubeuss, le Pôle Thiès, le Pôle Nord (Saint-Louis et Matam) et le Pôle Casamance (Sedhiou, Ziguinchor et Kolda).
 
Plus d’une centaine d’infrastructures innovantes seront réalisées au niveau des villes sélectionnées grâce à ce projet qui aura des impacts positifs sur les domaines environnementaux, économiques, sociaux et sur la gouvernance du secteur de gestion des déchets solides.

PROMOGED, une aubaine pour les habitants de Keur Massar longtemps étouffés par les ordures de Mbeubeuss

Les populations du récent département de Keur Massar vont enfin retrouver le sourire avec notamment, le projet de promotion de la gestion intégrée et de l’économie des déchets solides qui va être lancé par le président de la république, Macky Sall ce jeudi. Le projet, s’articulant sur 3 essentielles composantes que sont: le renforcement de la gouvernance sectorielle et de la capacité institutionnelle, l’amélioration des infrastructures et des services de gestion des déchets solides dans certaines agglomérations et l’appui à sa mise en œuvre, cible essentiellement la résorption de la décharge de mbeubeuss.
Le PROMOGED aura ainsi plusieurs impacts sur les populations et l’économie dans sa globalité. Dans le secteur environnemental, les ordures ménagères et assimilées seront gérées de façon écologique et rationnelle. C’est un projet qui permettra également de réduire la dégradation de l’environnement occasionnée par une mauvaise gestion des déchets. Toutefois, les impacts économiques seront également visibles à travers la mise en œuvre de ce projet. Il permet le tri et la récupération et contribue ainsi au développement des filières valorisantes au Sénégal qui sera axé sur le recyclage et la valorisation organique aussi appelé, production de compost.
 Sur le plan social le projet sera réalisé au bénéfice de 138 communes, avec notamment une population totale de 6.823.025 personnes soit 758.114 ménages en développant le cadre de vie de plus de 43% de la population et offre près de 3000 emplois décents aux femmes et aux jeunes de la localité sans oublier le déploiement d’un important volet de formation et de sensibilisation.
Sur la gouvernance du secteur, le projet renforcera l’encadrement du secteur de la gestion des déchets et contribuera à la création des services techniques municipaux dédiés à la gestion des déchets de même qu’à un meilleur pilotage du secteur au niveau local.

« C’est une réponse globale, intégrale, durable et inclusive (…) Les collectivités territoriales réitèrent leur disponibilité » (Aliou Sall, AMS)

Le président de l’Association des Maire du Sénégal, Aliou Sall a qualifié le Projet de Promotion de la Gestion Intégrée et de l’Économie des Déchets Solides (PROMOGED) de réponse globale, intégrale, durable et inclusive et s’est félicité de ce que le projet donne une place importante au renforcement de la gouvernance de la filière. Le maire de Guediawaye qui prenait part au lancement officiel du PROMOGED, ce 24 juin, à la décharge de Mbeubeuss à Malika, a dans cette perspective au côté de l’Etat, réitéré la disponibilité des collectivités territoriales pour un meilleur système de gestion intégrée des déchets solides au Sénégal.

« Le PROMOGED est démarche inclusive participative et concertée. Notre profonde conviction est qu’une telle démarche si elle est maintenue dans la phase de mise en œuvre est une garantie certaine de réussite. », soutenu Aliou Sall. Selon lui, la gestion des déchets est devenue pour l’Etat et les collectivités territoriales une préoccupation centrale. 

« Si l’Etat a la responsabilité de la définition de la stratégie nationale de gestion des déchets, il n’en demeure pas moins que le secteur privé, les organisations communautaires à la base mais surtout les collectivités territoriales constituent un maillon essentiel pour la réussite d’une telle stratégie. Nous comprenons cependant que l’Etat ne peut rester les bras croiser quand la gestion des déchets présente des faiblesses voire des défaillances qui peuvent nuire jusqu’à la santé des populations », a dis le président des maires du Sénégal (AMS). Aliou Sall croit cependant que la reprise en main de la gestion des déchets par l’UCG a été une réponse efficace dans les collectivités territoriales ouvertes à la lancinante crise de cette filière. Il a sous cet angle, félicité le ministère de l’urbanisme ainsi que la direction de l’UCG pour les résultats palpables dans la région de Dakar.

dakaractu

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *