PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

GARAGE TAXI DE BARGNYHalte à l’arnaque ! (A. S. SANE)

Partager

Depuis plus de dix (10) mois, les usagers, plus particulièrement, les populations de Bargny Guinaw-Rail payent au fort prix les effets de l’augmentation du tarif du transport inter urbain. Une augmentation subite et unilatérale du prix du transport des taximen qui n’a jamais fait broncher les habitants. Sans murmure, elles se sont arrimées à cette volonté non concertée des transporteurs du garage de Bargny de revoir à la hausse le prix de la course. Jusque-là, il n’y a pas grand-chose à signaler. La Covid 19 oblige.Désormais, il faudra débourser 200 francs Cfa au lieu de 150 francs pour rallier les zones d’extension de Kipp, Castors, Finkone 2 ou encore Médinatoul Mounawara. Il y a juste qu’à sortir les calculettes pour avoir une idée sur cette hausse implacable et son incidence financière chez les usagers. Mais bon, pourquoi diantre depuis le début de la crise ceux sont les populations qui pourtant vivent les affres de cette année « covidique et bien covidée » tout autant que les autres segments de la société qui délient leur bourse pour payer le plus lourd tribut.

Vous me direz que 50 francs, c’est modique pour qui aspire à un certain confort. Mais dites-vous bien que c’est la mort dans l’âme que nos pauvres Goorgoorlou vivent cette situation qui tire en longueur. Halte à l’arnaque. Ce n’est pas parce que personne ne pipe mot que cette hausse subite doit être entérinée. Et pourtant, les chauffeurs de taxi affiliés audit garage ont eu à bénéficier des bons de carburant de la municipalité pour alléger les rigueurs de la pandémie là où des concitoyens moins nantis n’ont reçu aucune aide des autorités municipales. Il est arrivé le moment de dire STOP et de penser à ceux-là qui ne peuvent pas investir les réseaux sociaux pour crier leur ras le bol et leur exacerbation. Un message à nos frères chauffeurs. L’arnaque n’a que trop durée. Revoyez à la baisse le tarif !Les autorités municipales ont laissé faire une situation qui n’a que trop duré. Laisser perdurer ou bien réparer une injustice. Trancher du côté des transporteurs au détriment des populations, C’est laisser ce fardeau perdurer sur le dos des populations. Une situation qui dure depuis le mois de mars 2020.

Arfang Saloum SANE




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *