PUBLICITE

Formation Métiers du bâtiment

Ouverture : 4 décembre 2017

Inscription à partir du 1 octobre 2017

Contact : Paris 0033145654301

Contact : Sénégal 00221 33 852 33 63 / 77 558 00 36

DU NOUVEAU

37 vues

CAS-CAS DANS L’ILE A MORPHIL : Les femmes ont marché pour manifester leur désaccord envers les autorités gouvernementales

CAS-CAS DANS L’ILE A MORPHIL : Les femmes ont marché pour manifester leur désaccord envers les autorités gouvernementales

Les femmes de Cas-Cas et de beaucoup d’autres localités situées dans l’ile a Morhil ont marché ce mercredi pour dénoncer toutes les difficultés auxquelles elles sont confrontées dans cette partie du Foutah. Elles ont laissé entendre que leurs localités souffrent de tous les maux mais le plus urgent pour elles reste et demeure les infrastructures sanitaires qui font terriblement défaut au niveau de cette zone. Elles réclament l’achèvement des chantiers de l’hôpital de Cas-Cas qui, lancés depuis 2005 et qui, jusqu’à présent, tardent jusqu’à présent à être effectifs. Hawa Moussa Tall et ses autres camarades, regroupées derrière les responsables des groupements et associations féminines, ont crié haut et fort leur désarroi.  Elles ont laissé entendre qu’elles en ont ras le bol des promesses non respectées de la part des autorités gouvernementales. « Nous dénonçons avec la dernière énergie le manque de considération de nos autorités qui ne font aucun effort pour soulager nos souffrances. Ici beaucoup, d’ hommes et de femmes meurent  à  cause des difficiles conditions d’évacuation. Les longues distances parcourues en voitures, en charrettes ou en pirogues pour se faire soigner réduisent les chances de survie des personnes malades mais surtout celles des femmes en état de grossesses et  qui sont souvent évacuées vers Ndioum ou le poste de santé le plus proche » , a expliqué la porte-parole des manifestantes . Déconcertées par le manque de réaction des autorités devant les dures conditions de vie auxquelles elles sont confrontées, les  femmes de l’île à Morphil ont décidé de prendre leur destin en main et  organiser une marche pour se faire entendre. «  Nous allons nous battre  en tant que femmes pour que notre situation en matière de santé de reproduction puisse s’améliorer ; mieux encore, nos sommes déterminées à mettre tout en œuvre pour que  les nombreux cas de décès notés parmi nous  lors des évacuations ou des accouchements soient évités  car rien n’est plus atroce que voir une femme  perdre la vie en donnant la vie »,  s’est indignée leur porte-parole.
Les femmes de  Cas- Cas   exigent par ailleurs la communalisation de leur localité,  qui, selon elles,  polarise beaucoup d’activités socio-économiques et cela aussi bien dans le domaine de l’élevage que de l’agriculture.
Les marcheuses ont également fait un plaidoyer pour que les prix de l’électricité fournie par la COMASEL soient harmonisés avec ceux de la SENELEC.

dakaractu




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *