Bambilor : « IL faut pousser les acteurs territoriaux à se rendre compte que la sécurité alimentaire doit être inscrit dans l’agenda des villes ». ( M.Kanouté /Enda Ecopop)

Dans le cadre de la vulgarisation de l’agenda alimentaire urbain « Urban Food Agenda » pour la prise en charge des problèmes relatifs á la sécurité alimentaire et la malnutrition dans le continuum rural-urbain des territoires, les acteurs sont en conclave pour deux jours à Bambilor commune pilote de ce projet initié par la FAO FMM/GLO/132/MUL : ‟FEEDING URBANIZATION : BÂTIR DES VILLES ET DES CITÉS PROSPÈRES », au Rwanda, en Equateur et au Sénégal. Ceci se fera sous le portage de ENDA ECOPOP et CICODEV et avec la participation des différents acteurs concernés par la production alimentaire dans ce territoire.

La cérémonie de lancement de ces travaux qui vont durer du 29 au 30 septembre à l’hôtel de ville de Bambilor a été présidée par le Maire de ladite Commune, le député maire Ndiagne Diop. Les autorités du département  ont profité de l’occasion pour revenir sur l’importance de ce projet qui va être le locomotive de l’économie locale. L’école est un bon vecteur pour les questions de développement économique et la sécurité alimentaire, selon  Bachir Kanouté, le directeur exécutif de  Enda Ecopop. « Les enfants auront du mal à suivre les cours s’ils n’ont rien  dans le ventre. Il faut qu’ils soient conscients et conscientisés, alors ils peuvent  sensibiliser leurs parents et entourages, la communauté sur l’importance de ces questions….Il faut aussi pousser les acteurs territoriaux à se rendre compte que la sécurité alimentaire doit être inscrite dans l’agenda des villes. Poussez les communautés à se rendre compte de l’importance de la sécurité alimentaire, servir d’information pour tous les acteurs qui composent cette chaîne. L’alimentation, il y a tous les acteurs, il y a les boutiquiers, les transporteurs, les commerçants…Ils sont dans la chaîne alimentaire, on doit les identifier, analyser pour voir quelles sont les contraintes qu’ils rencontrent… ». Cependant toutes les écoles de cette commune ne sont pas concernées par ce projet qui va promouvoir les cantines scolaires. Mais le débat sera lancé entre ces acteurs territoriaux alors la dynamique impulsée va permettre aux autres écoles d’en bénéficier sous la supervision des collectivités territoriales concernés par ce projet, Bambilor et Koungheul , dira M.Kanouté . Un avis bien partagé par la représentante du CICODEV… Au Sénégal, le projet contribuera à l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition et le renforcement de la résilience des populations vulnérables et la promotion de secteurs sylvo-pastoraux et aquacoles durables, diversifiés, compétitifs et inclusifs. C’est le Ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires (MCTDAT), qui assure la coordination du projet, à travers sa Direction de la Promotion du Développement territorial (DPDT).      

  Anta Diamè

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.