PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

TOUBA/2ÈME VAGUE DE LA COVID19 : « C’est la conséquence d’un relâchement.» (LE KHALIFE)

Conscient du fait que la Covid-19 est sur le point de faire des misères dans notre pays avec cette nouvelle vague qui tue presque tous les jours des Sénégalais et en envoie plusieurs d’autres aux urgences, Serigne  Mountakha Mbacké a jugé primordial de dérouler une nouvelle déclaration pour alerter et conscientiser. Pour le Khalife Général des Mourides, dont le message a été porté par Serigne  Bassirou Mbacké Abdou Khadre, l’heure est grave.

Dans le discours qu’il transmet, Cheikh Bass préférera, en amont, rappeler que le rôle du Patriarche  de Darou  Miname, en sa qualité de guide spirituel, est de donner des ndigëls et de faire des rappels et des recommandations à l’intention de tous les disciples de Serigne Touba.  « Voilà qui est son devoir », martèle-t-il.

Le Mbacké-Mbacké de poursuivre : « Au moment où nous parlons,  le monde est secoué par une pandémie. Le Khalife rappelle qu’en de pareilles situations, il revient à chaque musulman de retourner vers son Seigneur et de solliciter sa clémence.  C’est la raison pour laquelle, il a instruit Serigne Mame Mor Mbacké d’organiser un récital de Coran et des déclamations de khassidas pour implorer le pardon divin. Il recommande aux populations de se conformer davantage aux recommandations des médecins. »

Déconcerté de remarquer que le virus a repris sa randonnée alors que son combat était presque perdu, Serigne Mountakha se désolera d’indexer le comportement non recommandé des populations. « En réalité, c’est parce qu’il y a eu relâchement que la pandémie a repris droit de cité. Il est nécessaire  de reprendre les précautions. Tout le monde a été étonné de remarquer que le magal n’a finalement pas été vecteur de propagation du virus, contrairement aux prévisions d’alors. Ce miracle est à situer dans le domaine du secret divin. Serigne Touba, en son temps, avait guéri de la peste un de ses disciples. »

Serigne Bassirou Mbacké finira son intervention en récitant des vers de Serigne Mbaye Diakhaté qui parlait à Serigne Touba lorsque les disciples étaient entre le marteau d’une pandémie et l’enclume de la misère. Le célèbre poète lui demandait d’user de sa proximité avec Dieu pour faire revenir la paix et la sérénité sur terre et, à chaque fois, ses prières étaient exaucées…

Dakaractu




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *