Festival Transfrontalier Niumi Badiya à Toubacouta: La culture de la Sénégambie valorisée


Les lampions se sont éteints dans la soirée du dimanche 29 mai 2022 au terrain Thiossane sis à Toubacouta sur la 6e édition du Festival Transfrontalier Niumi Badiya. Le concert animé par l’artiste gambien de renommée internationale Djaliba Kouyaté a été le clou de cette manifestation qui regroupe le Sénégal et la Gambie voisine. Le public a vibré au rythme des sonorités sénégambiennes. Auparavant, les jeunes artistes rappeurs ont assuré la 1ere partie de la soirée. Ils ont tenu en haleine les festivaliers.
Déjà, la couleur était annoncée en fin de matinée par les troupes folkloriques en provenance de Thionck Essyl, Sédhiou (Casamance), Sokone, Toubacouta etc. La culture sénégambienne a été valorisée et mise en relatif avec la prestation des artistes. Le nombreux public a eu droit à un riche spectacle et une belle chorégraphie. Le Kankourang et le koumpo (rites et initiatiques) du sud-est du Sénégal ont fait une démonstration de force, le ballet de Toubacouta, l’artiste Kaw kaw de Sokone, le défenseur des couches défavorisées comme il se définit, ont égayé l’assistance qui est restée malgré la canicule.
M. Pape Seydou Ndianko, le député maire de Toubacouta, maitre d’œuvre du festival s’est dit comblé de participer par la culture au renforcement des liens séculaires entre les deux pays.
M. Amath Bah, le ministre du tourisme et de la culture de la Gambie, a abondé dans le même sens. ‘’Les acquis du festival sont consolidés d’année en année. Nous sommes fiers de nous retrouver chez nous’’, va-t-il martelé. M. Abdou Latif Coulibaly, le ministre secrétaire du gouvernement a représenté son collègue M. Abdoulaye Diop, ministre de la culture et de la communication, actuellement hors du pays. Il a promis de travailler avec le maire de Toubacouta pour une pérennisation de cet évènement inscrit dans l’agenda culturel national.
Wetlands International Afrique a accompagné la 6e édition du festival transfrontalier de Toubacouta. Et M. Gabin Agblonon d’expliquer la présence de l’organisation à travers le projet PAPBio C1-Mangroves. ‘’Nous avons voulu saisir l’opportunité du présent festival pour mettre en exergue, une fois de plus, toute l’importance et le fort potentiel de développement économique, culturel, social et touristique dont regorgent les zones de mangroves au bénéfice des populations de cet espace transfrontalier entre le Sénégal et la Gambie (Saloum-Niumi). Nous intervenons dans la zone depuis plus de de 20 ans’’, va-t-il indiqué.
Le programme de l’après-midi a été clôturé par le match de football amical au terrain municipal de Toubacouta entre deux formations du Sénégal et de la Gambie. Un choc qui s’est soldé par la victoire du Sénégal après les tirs aux buts. A l’issue du temps réglementaire, les deux équipes étaient sur un score nul et vierge.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.